Le remaniement à Adecco suscite des protestations d'actionnaires

mardi 12 mai 2015 17h35
 

ZURICH, 12 mai (Reuters) - Le fonds américain Artisan Partners, actionnaire important d'Adecco, demande au groupe d'intérim de revenir sur son choix d'un nouveau directeur général annoncé la semaine dernière.

L'annonce le 7 mai du départ du directeur général Patrick De Maeseneire et de son remplacement par Alain Dehaze avait fait chuter l'action Adecco en Bourse. Le directeur financier Dominik de Daniel, doublé pour le poste de DG, a également décidé de quitter l'entreprise.

"Nous avons demandé au président de revenir sur sa décision et de nommer (Dominik) de Daniel au poste de CEO", déclare Daniel O'Keefe, gérant d'Artisan, dans les colonnes du journal Finanz und Wirtschaft.

Le fonds de Milwaukee, qui détient 3,9% du capital d'Adecco selon un avis financier, est le deuxième actionnaire majeur du groupe à critiquer le remaniement après un autre fonds américain, Harris Associates qui, dans le même journal, avait dénoncé samedi une "bourde monumentale."

Un porte-parole d'Adecco, Stephen Howeg, a déclaré que le groupe prenait très au sérieux les commentaires de ses actionnaires mais qu'il ne reviendrait pas pour autant sur la nomination d'Alain Dehaze, qui jusqu'ici dirigeait les opérations en France, le principal marché d'Adecco.

"Le choix d'Alain Dehaze a été très bien reçu par le management et les cercles élargis des actionnaires. Son expérience opérationnelle à l'international et son expérience de 15 ans dans notre secteur ont été spécialement louées", a-t-il dit.

Daniel O'Keefe, le gérant d'Artisan, a également critiqué le président du conseil d'administration d'Adecco, Rolf Dörig.

"Il est plus important que de Daniel devienne le nouveau directeur général plutôt que Dörig reste président", a-t-il dit selon le Finanz und Wirtschaft.

Un porte-parole d'Artisan a confirmé la véracité de ces propos. (Katharina Bart, Véronique Tison pour le service français)