May 12, 2015 / 4:04 PM / 2 years ago

** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 12 mai (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en net recul mardi, la volatilité persistante des marchés obligataires ajoutant aux inquiétudes des investisseurs toujours préoccupés par la situation de la Grèce et donc enclins aux prises de bénéfices.

À Paris, le CAC 40 a cédé 1,06% (55,22 points) à 4974,65 points. Le Footsie britannique a abandonné 1,37% et le Dax allemand 1,72%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 1,42% et le FTSEurofirst 300 de 1,28%.

A rebours des autres places européennes, la Bourse d'Athènes a gagné 1,37%, au lendemain du remboursement par la Grèce d'une échéance de 750 millions d'euros au Fonds monétaire international (FMI).

L'envolée des rendements des obligations, que les traders peinent encore à expliquer, se poursuit de part et d'autre de l'Atlantique.

"Je n'ai pas d'explication concernant le déclencheur exact de cette correction mais cela devait arriver à un moment où à un autre", dit Luca Cazzulani, spécialiste des taux chez UniCredit.

D'autres citent l'inflation qui semble avoir touché un point bas en Europe.

Le rendement du Bund à 10 ans a gagné 7 points de base à 0,67%, à comparer à un plus bas de 0,05% mi-avril. Sur le marché américain, le rendement de l'emprunt de référence à 10 ans a atteint un pic de six mois à 2,37%.

Aux valeurs, Altice a bondi de 8,97%, signant la plus forte hausse de l'Eurofirst300, alors que sa filiale Numericable-SFR (+0,78%) a relevé son objectif de rentabilité à moyen terme.

Dans le même secteur, Telecom Italia a avancé de 3,45% en réaction à des informations de presse sur une possible fusion entre ses concurrents dans la téléphonie mobile Wind et 3 Italia.

Après leurs résultats, la banque italienne Unicredit , le groupe allemand Deutsche Post, le brasseur Carlsberg et la compagnie aérienne easyJet ont affiché en clôture des chutes allant de 3% à plus de 9%.

[Id: ]

A Paris, Airbus a lâché 2,22%, troisième plus forte baisse du CAC, sur fond de hausse de l'euro et d'inquiétudes sur son programme A400M après le crash d'un appareil samedi en Espagne.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait toujours dans le rouge.

Sur le marché des changes, l'euro a progressé face au dollar sous l'effet de la progression des rendements obligataires allemands, alors que le billet vert reculait face à un panier de devises de référence.

Soutenu par la faiblesse du dollar et le confit au Yémen, le Brent a dépassé la barre des 66 dollars le baril, gagnant 1,78 dollar à 66,83 dollars vers 15h30 GMT.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below