Italie/Télécoms-Enel propose d'aider à créer un réseau haut débit

lundi 11 mai 2015 19h18
 

MILAN/ROME, 11 mai (Reuters) - Enel, numéro un italien des services aux collectivités, a écrit au régulateur des communications (Agcom) pour proposer d'aider à la construction d'un réseau national de télécommunications à haut débit, une démarche qui pourrait rencontrer l'opposition de Telecom Italia.

Enel, contrôlé par l'Etat, a écrit une lettre au régulateur le 14 avril disant que son réseau pourrait être utilisé pour y installer, à moindre frais, des câbles de fibre optique.

"Enel pense pouvoir aider à développer une infrastructure essentielle pour l'avenir du pays", a déclaré Carlo Tamburi, qui dirige les activités en Italie, dans une lettre à l'Agcom à laquelle Reuters à eu accès lundi.

Le président du Conseil Matteo Renzi soutient un projet de 12 milliards d'euros visant à connecter 85% de la population à un réseau de fibre optique d'ici six ans en utilisant les services de Metroweb, un fournisseur de fibre optique partiellement détenu par l'établissement public Cassa Depositi e Prestiti (CDP).

Mais ce projet se heurte à des désaccords persistants avec Telecom Italia, premier réseau téléphonique d'Italie, quant aux modalités de son déploiement.

CDP espérait attirer Telecom Italia dans l'aventure, avec d'autres opérateurs comme Vodafone, un scénario que l'ancien monopole des télécoms n'est pas disposé à accepter.

En clôture de la Bourse de Milan, le titre Telecom Italia a perdu 1,79% et l'action Enel a reculé de 0,51%. (Stephen Jewkes et Danilo Masoni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)