Dette-Athènes demande une volonté politique à l'UE et au FMI

samedi 9 mai 2015 21h11
 

ATHENES, 9 mai (Reuters) - Le principal négociateur grec a appelé samedi les créanciers internationaux d'Athènes, l'Union européenne et le Fonds monétaire international, à faire montre de volonté politique pour parvenir à un accord sur la dette de son pays avant la réunion de l'Eurogroupe lundi prochain.

"Tout retard dans la recherche du compromis a une seule et unique raison, les divergences politiques entre le gouvernement (grec) et les institutions (internationales)", a dit Euclide Tsakalotos au journal Avgi.

"Après des semaines de laborieuses négociations, s'il l'autre partie en a vraiment la volonté, il apparaîtra clairement que les discussions en sont à un point où un accord est très proche", a-t-il ajouté.

Pour le ministre grec de l'Economie George Stathakis, également interrogé par Avgi, "c'est maintenant aux politiques d'offrir une solution".

Selon un sondage MRB pour Realnews, 72% des Grecs veulent parvenir à ce qu'Athènes appelle "un compromis honorable" avec ses créanciers.

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a estimé qu'un accord ne pourrait pas être conclu lors de la réunion de l'Eurogroupe lundi. (Renee Maltezou, Guy Kerivel pour le service français)