La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 8 mai 2015 18h01
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 8 mai (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la
Bourse de Paris, qui a terminé la séance en hausse, dopée par la
victoire des conservateurs aux élections législatives en
Grande-Bretagne, les chiffres de l'emploi américain au mois
d'avril et l'accalmie sur le marché obligataire. 
et 
    Le CAC 40, dont toutes les composantes ont gagné du
terrain, a grimpé de 2,48% à 5.090,39 points, permettant à
l'indice phare de la Bourse de Paris de terminer la semaine en
hausse de 0,87%:
    
    * Plusieurs VALEURS ont profité de la remontée du dollar
face à l'euro, ont indiqué des analystes. La monnaie unique
européenne est retombée brièvement dans l'après-midi sous le
seuil de 1,12 dollar suite aux chiffres de l'emploi américain.
    AIRBUS GROUP a gagné 5,04% à 63,40 euros, plus
forte hausse du CAC 40, ESSILOR 4,45% à 111,55 euros
et SAFRAN 3,32% à 67,25 euros.
    
    * ALCATEL-LUCENT (+4,44% à 3,433 euros), Nokia
 (+4,11%) et Ericsson (+4,46%) ont
surperformé le reste du marché, UBS ayant relevé son conseil sur
les trois titres à l'achat en jugeant exagérées les craintes du
marché sur le secteur des équipementiers télécoms.
 
    
    * LAFARGE a progressé de 3,1% à 64,26 euros, plus
forte hausse du CAC 40. Les actionnaires du cimentier suisse
Holcim (+2,54%) ont approuvé vendredi le projet de
fusion avec le groupe français, un mariage visant à créer un
nouveau numéro un mondial du secteur.  
    
    * AIR FRANCE-KLM (+5,27% à 8,212 euros, plus forte
hausse du SBF 120 ) a été portée par la décision du
gouvernement français d'acquérir une participation
supplémentaire de 1,7% au maximum dans le capital de la
compagnie aérienne. 
    
    * EURONEXT a grimpé de 4,15% à 41,20 euros alors
que plusieurs analystes voient toujours l'opérateur boursier
profiter des effets des mesures lancées par la BCE 
. Mario Draghi, le président de la BCE, a estimé
ce vendredi que le programme de rachat de dette de l'institution
se déroulait de manière satisfaisante. 
    
    * GTT (-0,93% à 54,49 euros) a accusé la plus forte
des deux seules baisses du SBF 120, la valeur ayant
buté contre une résistance technique passant vers 55,30-55,35
euros.
    
    * BUREAU VERITAS a reculé de 0,17% à 20,985 euros.
Tout en saluant la performance du spécialiste des services
d'évaluation de conformité et de certification au premier
trimestre, des analystes considèrent que la situation est de
plus en plus difficile sur les marchés pétroliers et gaziers et
ne sont pas convaincus par le potentiel de hausse de la valeur.
    

 (Alexandre Boksenbaum-Granier)