USA-2016-La question des fonds brouille l'image d'Hillary Clinton

mardi 5 mai 2015 05h03
 

par James Oliphant

WASHINGTON, 5 mai (Reuters) - Hillary Clinton, candidate à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine de 2016, a peut-être un problème Bill Clinton, mais son mari ne semble pas le voir.

Affirmant que sa fondation avait aidé 43 millions de personnes dans 180 pays, l'ancien président démocrate a déclaré lundi qu'il continuerait à donner des conférences rémunérées à 100.000 dollars et qu'il restait le pivot de la fondation familiale en matière de levée des fonds.

"Je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit contre les intérêts des Etats-Unis", a déclaré Bill Clinton sur le ton du défi, dans un entretien à la chaîne de télévision NBC News. "Je ne suis pas responsable de la perception qu'en ont les autres."

Bill Clinton devrait prendre sans attendre ses distances avec la fondation, estime Doug White, spécialiste des questions caritatives à l'université Columbia de New York.

"Je ne pense pas qu'il doive rester au conseil d'administration, en raison d'un réel conflit d'intérêt", estime Doug White. Et, jusqu'à ce qu'il se décide en ce sens, Hillary Clinton sera "dans une position très dangereuse", estime Doug White.

Même si Bill Clinton les a démenties sur NBC, les allégations selon lesquelles des étrangers, par leurs dons à la fondation, ont cherché à s'attirer les faveurs du département d'Etat quand Hillary Clinton était la chef de la diplomatie américaine font du tort à sa campagne.

Depuis trois semaines qu'elle est en campagne, la candidate Clinton tente de se montrer moins distante, plus proche de ses électeurs potentiels, en mettant l'accent sur les thèmes qui intéressent les classes moyennes et l'Américain de la rue.

  Suite...