LEAD 1-Sika/Saint-Gobain-L'appel de la fondation Gates rejeté

lundi 4 mai 2015 22h39
 

(Actualisé avec la réaction de Saint-Gobain)

ZURICH, 4 mai (Reuters) - Le régulateur financier suisse (Finma) a fait savoir lundi qu'il rejetait l'appel interjeté par la Fondation Bill & Melinda Gates et le fonds Cascade Investment, actionnaires de Sika, sur leur demande visant à obliger Saint-Gobain à lancer une offre publique d'achat sur le groupe suisse.

Ces deux actionnaires, qui détiennent au total environ 3% du capital de Sika, soutiennent la direction du chimiste suisse dans son opposition au projet de Saint-Gobain de prendre le contrôle du groupe.

La Commission suisse des OPA avait rejeté leur demande début avril, estimant valide la clause d'exemption d'OPA, dite d'"opting-out", ce qui signifie que le groupe français n'a pas l'obligation de lancer une offre sur l'ensemble de la société, contrairement à ce que réclamaient les deux actionnaires.

Cette décision a été confirmée en appel.

La holding SWH de la famille Burkard-Schenker, actionnaire de contrôle de Sika, a conclu en décembre un accord avec le groupe français de matériaux de construction pour lui céder le contrôle du chimiste pour 2,75 milliards de francs suisses (2,63 milliards d'euros).

L'opposition de la direction de Sika, soutenue par plusieurs membres du conseil et des investisseurs institutionnels, bloque l'opération et a déclenché une longue bataille judiciaire et réglementaire.

Saint-Gobain a salué lundi soir la décision de la Finma.

"Elle conforte Saint-Gobain dans sa détermination à mener à bien un projet industriel qui permettra à Sika et à Saint-Gobain d'accroître leurs ventes et leur profitabilité, et de créer ainsi de la valeur pour l'ensemble de leurs actionnaires", a-t-il dit dans un communiqué.

"Cette quatrième décision favorable sur la validité de la clause d'opt-out confirme le bien-fondé de la transaction entre la famille Burkard et Saint-Gobain". (Katharina Bart, Patrick Vignal et Wilfrid Exbrayat pour le service franbàçais)