PSA-La famille Peugeot renonce à ses droits de vote doubles

mercredi 29 avril 2015 13h24
 

PARIS, 29 avril (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a annoncé mercredi en assemblée générale que la famille Peugeot renonçait à ses droits de vote doubles afin de ne pas peser davantage que les deux autres principaux actionnaires du groupe, l'Etat français et le chinois Dongfeng, entrés l'an dernier au capital.

Les droits de vote doubles, déjà en vigueur chez PSA, vont être généralisés par la loi Florange aux actionnaires détenant des parts d'une entreprise depuis plus de deux ans.

L'introduction de ce dispositif chez Renault fait l'objet actuellement d'un bras de fer entre le PDG Carlos Ghosn et l'Etat français, principal actionnaire du groupe à hauteur de 15%.

"Il est précisé que dans le cadre des accords conclus à l'occasion des augmentations de capital réalisées en 2014, les sociétés du groupe familial Peugeot se sont engagées à neutraliser l'impact de leurs droits de vote doubles, en assemblée générale, en égalisant ceux-ci au niveau du nombre d'actions détenues par les sociétés Dongfeng et Sogepa", a déclaré Louis Gallois, président du conseil de surveillance de PSA, au cours de l'AG.

Le groupe PSA est détenu aujourd'hui à parité par Dongfeng, l'Etat français et la famille Peugeot, qui possèdent chacun 14% du capital. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)