France-18.500 postes vont être préservés à la Défense

mercredi 29 avril 2015 10h57
 

PARIS, 29 avril (Reuters) - Le gouvernement français va préserver 18.500 postes sur les 34.000 qui devaient être supprimés d'ici 2019 au sein des forces armées pour faire face aux besoins sécuritaires, a-t-on appris mercredi auprès de l'Elysée.

François Hollande, qui avait annoncé en janvier qu'il renonçait à supprimer 7.500 postes à la suite des attentats, avait ouvert mi-mars la voie à une adaptation supplémentaire des réductions d'effectifs, sans citer de nouveau chiffre.

La suppression de 34.000 postes était prévue dans le cadre de la loi de programmation militaire - l'armée étant le premier service appelé à compenser les hausses d'effectifs dans l'Education nationale et la police-justice.

Les attentats de janvier à Paris et en région parisienne, qui ont mis sous pression une armée déjà très sollicitée sur les théâtres extérieurs, ont conduit l'exécutif à revenir sur ces suppressions.

La Défense faisait valoir lundi que les 18.500 postes dont elle demandait la sauvegarde devaient permettre "d'être en permanence en capacité de déployer sur le territoire national 7.000 soldats" dans le cadre de l'opération Sentinelle. (Elizabeth Pineau, avec Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)