LEAD 1-Hollande renforce les moyens de la Défense face aux "menaces"

mercredi 29 avril 2015 12h36
 

* 3,8 mds d'euros de crédits supplémentaires

* 18.500 postes vont être sauvegardés

* La LPM actualisée en conseil des ministres le 20 mai (Actualisé avec déclarations, contexte, précisions)

PARIS, 29 avril (Reuters) - François Hollande a alloué mercredi des moyens supplémentaires au ministère de la Défense sous la forme de nouveaux crédits et de moindres suppressions d'effectifs pour adapter son dispositif à la nouvelle donne sécuritaire créée par les attentats de janvier.

"La sécurité, la protection, l'indépendance, ce sont des principes qui ne se négocient pas", a-t-il déclaré à l'issue d'un conseil de défense réuni à l'Elysée.

"La France fait face à des menaces, de lourdes menaces aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de notre territoire", a indiqué le chef de l'Etat pour justifier l'"actualisation" de la loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019.

Déjà très sollicitée sur les théâtres extérieurs, notamment au Sahel et dans le Golfe, l'armée est mobilisée sur le territoire national à hauteur de 10.000 hommes dans le cadre de l'opération Sentinelle de protection des sites sensibles à la suite des attentats de Paris et Montrouge, en janvier.

Pour faire face à cette situation, le budget de la défense de 31,4 milliards d'euros voté pour l'année 2015 sera "sanctuarisé" via des "crédits budgétaires sans aucun appel à des ressources extérieures, exceptionnelles", a annoncé le président de la République.

"Le ministère de la Défense est sûr de pouvoir disposer de ces crédits pour l'année 2015", a-t-il précisé, mettant fin au bras de fer engagé entre les ministres de la Défense et des Finances sur l'impasse budgétaire de 2,3 milliards d'euros qu'il restait à financer pour 2015.   Suite...