LEAD 1-ABB-Hausse des carnets de commandes au T1, le dollar pèse

mercredi 29 avril 2015 09h05
 

FRANCFORT, 29 avril (Reuters) - ABB a fait état mercredi d'une hausse de son carnet de commandes de 15%, supérieure aux attentes, grâce notamment à un doublement des commandes les plus importantes.

Les commandes à périmètre constant et hors effets de change sont ressorties à 10,4 milliards de dollars contre 10,2 milliards attendu par les analystes interrogés par Reuters.

Le titre gagne 1,04% à 21,30 francs en début de séance sur le marché suisse, une des meilleures performances de l'indice SMI qui avance de 90,4% à ce stade.

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) a reculé de 9% à 949 millions de dollars (865 millions d'euros) contre 1,04 milliard un an plus tôt, sous le coup de taux de change défavorables. A périmètre et taux de change constants, l'Ebita progresse de 5%, a souligné ABB.

Le groupe industriel suisse a précisé que le dollar fort avait amputé de 10 points de pourcentage la croissance de son bénéfice opérationnel, et a fait état d'un impact additionnel de quatre points attribuable à des désinvestissements.

ABB tient ses comptes en dollar mais facture dans beaucoup d'autres devises, en particulier l'euro.

Le bénéfice net a progressé de 4% à 564 millions de dollars et le carnet de commandes a augmenté de 15% à 10,404 milliards.

ABB, qui produit aussi bien des robots industriels que des transformateurs pour les réseaux électriques, a expliqué que son offre combinée dans l'énergie et l'automatisation industrielle lui avait permis de remporter des projets importants et d'accroître ses commandes dans ses trois principaux marchés, les Etats-Unis, la Chine et l'Allemagne.

La chute des cours du pétrole a toutefois entraîné une baisse des dépenses d'investissement des acteurs du secteur pétrolier et gazier, a dit le groupe.

"Nous réduisons les coûts et mettons en oeuvre de nouvelles mesures de restructurations pour faire face aux incertitudes dans les prochains trimestres", a dit le directeur général, Ulrich Spiesshofer, dans un communiqué.

ABB a fait état d'incertitudes accrues sur le court terme en raison de la situation macro-économique et de facteurs géopolitiques mais a souligné que les perspectives pour la demande restent positives sur le long terme. (Maria Sheahan, Véronique Tison et Marc Joanny pour le service français)