La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 24 avril 2015 18h12
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 24 avril (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à
la Bourse de Paris, qui a fini en légère hausse, le recul des
projets d'investissement des entreprises américaines ayant
partiellement éclipsé des publications d'entreprises jugées
solides et le climat des affaires en Allemagne, au plus haut
depuis juin. et 
    L'indice CAC 40 a gagné 0,44% à 5.201,45 points,
portant à 1,13% son gain sur l'ensemble de la semaine:
        
    * Valeur du jour, INNATE PHARMA (+48,83% à 13,35
euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 dans
des volumes très élevés (21 fois leur moyenne quotidienne des
trois derniers mois sur Euronext) après l'annonce d'un accord
majeur avec le britannique AstraZeneca pour codévelopper
et commercialiser sa molécule IPH2201, un mécanisme
d'immunothérapie visant à traiter des cancers. 
    
    * De nombreuses CYCLIQUES ont été recherchées dans le
contexte de marché actuel.
    * ALSTOM a progressé de 2,43% à 29,315 euros et
LEGRAND de 2,15% à 52,36 euros. ARCELORMITTAL
 (+5,13% à 9,556 euros) a fini en tête des hausses du
CAC 40, la valeur repassant au-dessus de plusieurs résistances
techniques, l'une vers 9,08 euros, et de sa moyenne mobile à 50
jours, à 9,36 euros. 
    
    * Le SECTEUR AUTOMOBILE a été particulièrement entouré après
plusieurs publications.
    * RENAULT a pris 3,73% à 97,08 euros, le marché
saluant la vigoureuse croissance du chiffre d'affaires du groupe
au premier trimestre. 
    * PSA a grimpé de 2,05% à 17,165 euros dans le
sillage de Renault. Le titre reste la valeur préférée d'Exane
dans l'automobile pour jouer la reprise européenne.
    * VALEO (+1,14% à 150,45 euros) a publié un
chiffre d'affaires en hausse de 15% au premier trimestre.
 
               
    * Les BANQUES de la zone euro ont avancé de 1,4%
dans le sillage des établissements grecs (+8,09%).
CREDIT AGRICOLE a gagné 3,07% à 14,115 euros, BNP
PARIBAS 1,69% à 58,99 euros et SOCIETE GENERALE
 1,62% à 45,835 euros.
    
    * En revanche, TECHNIP a perdu 1,75% à 63,47
euros, plus forte baisse du CAC 40. Des analystes, comme chez
Natixis, soulignent une valorisation élevée et une nouvelle
détérioration du marché au lendemain de la publication
trimestrielle du groupe parapétrolier. 
    * De son côté, VALLOUREC a abandonné 1,42% à 23,89
euros.
    
    * AIR LIQUIDE (-1,49% à 119,30 euros) a confirmé
attendre une nouvelle progression de son bénéfice en 2015 après
avoir augmenté son chiffre d'affaires au premier trimestre.
 Pour expliquer le recul de la valeur, des
analystes soulignent la hausse du titre cette année (+16%) et la
situation des activités Grande Industrie en Amérique du Nord,
pénalisées par le ralentissement du secteur des services
pétroliers et des arrêts temporaires d'unités chez plusieurs
clients.
    
    * GENFIT (-6,98% à 40 euros) a accusé la plus
forte baisse du SBF 120 après les annonces faites lors
du congrès de l'Association européenne pour l'étude du foie
(EASL) à Vienne. 
    
    * SEB (+17,55% à 82,84 euros dans des volumes
équivalant à 8,1 fois leur moyenne quotidienne des trois
derniers mois sur Euronext) a inscrit un nouveau plus haut
historique, à 84,16 euros, après l'annonce de résultats
trimestriels meilleurs qu'attendu. 
    
    * SAFT s'est octroyé 5,34% à 36,50 euros au
lendemain de l'annonce par le spécialiste des batteries de haute
technologie d'un début d'année jugé solide en termes d'activité.
 
    
    * SUEZ ENVIRONNEMENT (+4,13% à 18,55 euros) a fait
état d'un chiffre d'affaires en hausse de 5,5% au premier
trimestre, dopé par la baisse de l'euro, et a confirmé
l'ensemble de ses objectifs financiers pour 2015.
 
    
    * GECINA (+1,77% à 129,65 euros) a profité de la
publication la veille au soir par la société foncière de
résultats trimestriels qui démontrent, selon plusieurs
analystes, la bonne marche de son plan de cessions d'actifs.
 
     
    * SWORD (+4,05% à 23,10 euros) a fini à un plus 
haut de près de quatre ans au lendemain de l'annonce par la SSII
de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu. 
    
    * LDLC a baissé de 2,15% à 19,08 euros dans des
volumes nourris (4,1 fois leur moyenne quotidienne des trois
derniers mois sur Euronext), l'activité du spécialiste de la
vente en ligne de produits informatiques à la fin de son
exercice 2014-2015 et sa prévision de résultat opérationnel
décevant le marché. 
    

 (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)