** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 24 avril 2015 07h41
 

PARIS, 24 avril (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en hausse
vendredi dans le sillage de Wall Street et avec l'espoir d'avancées dans les
discussions entre la Grèce et ses créanciers, au lendemain d'une séance en net
recul en raison d'interrogation sur la vigueur de la reprise mondiale. 
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien
 pourrait gagner jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 
0,6% et le FTSE à Londres 0,3%. 
    Les publications d'entreprises devraient continuer d'animer la séance avec
notamment les chiffres d'affaires pour le premier trimestre de Renault
, Valeo et Vinci publiés jeudi après la clôture ou
encore ceux d'Air Liquide et de Suez Environnement. 
    Ailleurs en Europe, Electrolux doit publier ses résultats du
premier trimestre. 
    La Bourse de Tokyo est en baisse de 0,79% à une demi-heure de la clôture sur
des prises de bénéfices après trois séances consécutives de hausse. 
    Wall Street a fini en légère hausse jeudi grâce à la bonne tenue du
compartiment de l'énergie et de quelques valeurs technologique, comme Apple
, qui ont propulsé le S&P-500 à un nouveau sommet et permis au Nasdaq de
signer sa première clôture record depuis l'éclatement de la bulle internet il y
a 15 ans. 
    La publication de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne au mois
d'avril dans la matinée devrait donner une indication supplémentaire sur la
solidité de la reprise en Europe. Les commandes de biens durables pour le mois
de mars aux Etats-Unis renseigneront quant à elles dans l'après-midi sur un
éventuel redémarrage de l'investissement outre-Atlantique.
    Les indices PMI/Markit composites pour la zone euro et pour le secteur
manufacturier aux Etats-Unis, en Chine et au Japon publiés jeudi ont signalé un
ralentissement de la reprise en Europe et aux Etats-Unis et une contraction de
l'activité dans l'industrie dans les deux principales économies asiatiques. 
    La réunion des ministres des Finances de la zone euro à Riga, en Lettonie,
doit par ailleurs permettre de faire le point sur l'état des négociations entre
Athènes et ses créanciers au lendemain d'une rencontre entre le Premier ministre
grec et la chancelière allemande en marge d'un Conseil européen convoqué en
urgence à Bruxelles pour débattre de la crise des migrants en Méditerranée.
    Alexis Tsipras a plaidé jeudi après un entretien avec la chancelière
allemande Angela Merkel en faveur d'une accélération des discussions en vue d'un
accord permettant le versement de nouvelles aides à Athènes en échange de
réformes structurelles. 
    Dans une note de blog publiée vendredi à quelques heures de la tenue, à
Riga, d'une nouvelle réunion avec ses collègues de l'Eurogroupe, le ministre
grec des Finances, Yanis Varoufakis, s'est dit d'accord avec certaines
conditions demandées par les créanciers d'Athènes et a proposé une série de
concessions sur des réformes qui sont réclamées à la Grèce. 
    L'euro s'est raffermi à 1,0801 dollar soutenu par les espoirs d'un
accord entre Athènes et ses créanciers et la perspective d'un report de la
première hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine après de
nouveaux indicateurs économiques mitigés aux Etats-Unis.
    Le pétrole est en recul après avoir atteint un nouveau plus haut depuis le
début de l'année en raison des craintes sur les approvisionnements liées à la
poursuite des bombardements de la coalition emmenée par l'Arabie saoudite au
Yémen. Le brut léger américain (WTI) cède 0,61% à 57,39 dollars le baril
et le Brent recule de 0,49% le baril à 64,53 dollars. 
     
    VALEURS À SUIVRE
    * AIR LIQUIDE. Le n°1 mondial des gaz industriels a fait état
vendredi d'une hausse de ses ventes au premier trimestre à la faveur du
dynamisme des pays émergent et d'un impact positif de changes qui a en partie
annulé le poids de l'énergie. 
    * SUEZ ENVIRONNEMENT a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de
2,4% pour le premier trimestre et un Ebitda en hausse de 4,3%, tout en
confirmant ses objectifs financiers. 
    * RENAULT a fait état jeudi d'un bond de 13,7% de son chiffre
d'affaires au premier trimestre, la vigueur des immatriculations du groupe et
des ventes à ses partenaires de l'alliance éclipsant les difficultés
persistantes du marché automobile à l'international. Par
ailleurs, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a écrit mardi au PDG de
Renault Carlos Ghosn pour défendre la décision de l'Etat sur les droits de vote
doubles et assurer qu'elle ne met pas en danger l'alliance entre Renault et
Nissan, a appris Reuters de trois sources proches du dossier. 
    * VALEO a annoncé jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 15% au
premier trimestre, qui le conforte dans son ambition de surperformer cette année
la croissance de la production automobile dans les principales régions et
d'améliorer sa marge d'exploitation. 
    * VINCI a publié jeudi un repli de 8% en données comparables de
son chiffre d'affaires au premier trimestre, pénalisé par ses activités de BTP
en France tout en réitérant ses objectifs financiers pour 2015. 
    * ORANGE. Le PDG de l'opérateur télécoms, Stéphane Richard, a
annoncé jeudi soir qu'il prendra lui-même à compter du 27 avril la direction
d'Orange France, en remplacement de Delphine Ernotte Cunci qui a été nommée à la
présidence de France Télévisions. 
    * INNATE PHARMA et le britannique ASTRAZENECA ont annoncé
vendredi un accord global de co-développement et de commercialisation pour
l'IPH2201 en immuno-oncologie. 
      
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Marc Joanny, édité par Juliette Rouillon)