LEAD 1-ISS favorable à la fusion Lafarge/Holcim-source

mardi 21 avril 2015 18h07
 

(Actualisé avec des précisions, contexte)

ZURICH, 21 avril (Reuters) - Le cabinet américain de conseil aux investisseurs ISS a recommandé aux actionnaires du cimentier suisse Holcim d'approuver le projet de fusion avec le français Lafarge lors de l'assemblée générale du mois prochain.

Le soutien d'ISS est appréciable pour Holcim qui doit recueillir les suffrages des deux tiers de ses actionnaires lors de l'AG du 8 mai pour procéder à une augmentation de capital nécessaire au financement du projet.

Dans une note aux investisseurs qui font appel à ses services, ISS écrit que le soutien des actionnaires à l'opération se justifie du fait de sa cohérence stratégique et du potentiel de valorisation qu'elle recèle au travers des synergies attendues.

ISS prévient toutefois que la réussite de l'intégration des deux groupes sous l'égide du directeur général pressenti sera déterminante. "Les entreprises font le pari que l'Américain Eric Olsen comblera le fossé culturel", écrit ISS dans cette note datée du 20 avril.

"Mais Olsen n'a occupé la fonction (de DG, NDLR) dans aucune des deux entreprises, sans parler de la tâche consistant à les intégrer pour en faire le premier cimentier mondial. Il est tout à fait possible que l'exécution sur le plan opérationnel et stratégique soit ralentie jusqu'à ce que les questions culturelles soient résolues."

Le franco-américain Eric Olsen, directeur général adjoint des opérations de Lafarge, a été retenu pour devenir le premier directeur général de LafargeHolcim, un choix qui a mis un terme à la crise qui avait failli faire dérailler, le mois dernier, le projet de fusion entre les deux groupes.

Holcim a depuis fait le tour des investisseurs pour les persuader de soutenir l'opération.

Eurocement Holdings, contrôlé par l'homme d'affaires russe Filaret Galtchev et deuxième actionnaire de Holcim avec 10,8% du capital, n'a pas précisé ses intentions mais a réclamé un siège au conseil d'administration du groupe fusionné. Le gestionnaire d'actifs américain Harris Associates, troisième actionnaire de Holcim, a dit pencher en faveur d'un soutien à la fusion. (Oliver Hirt, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)