LEAD 1-Fessenheim-Des antinucléaires portent plainte contre EDF

mardi 21 avril 2015 18h31
 

* Des antinucléaires dénoncent des infractions au code de l'environnement

* Le réacteur numéro 2 de la centrale également à l'arrêt (Actualisé avec détails)

PARIS, 21 avril (Reuters) - Des associations antinucléaires ont porté plainte mardi contre EDF et l'ancien directeur de Fessenheim (Haut-Rhin) qu'elles accusent d'avoir "minimisé" et déclaré "hors délai" une fuite survenue le 28 février dans la centrale nucléaire.

La plainte, qui vise des infractions présumées au Code de l'environnement et à la réglementation relative aux installations nucléaires de base, a été déposée mardi après-midi auprès du parquet de Colmar par le Réseau "Sortir du nucléaire" et quatre associations.

Les plaignants reprochent à l'exploitant de la plus vieille centrale de France de l'avoir remise en service sans attendre les résultats des investigations complémentaires, d'avoir menti à l'Autorité de sûreté nucléaire et d'avoir agi en violation du droit.

"Si on ne peut pas faire confiance aux dirigeants d'EDF, où va-t-on ?", a ironisé André Hatz, porte-parole de l'association Stop Fessenheim.

EDF n'a pas souhaité faire de commentaire.

Le jour même où les antinucléaires déposaient leur plainte, EDF annonçait la mise à l'arrêt automatique, pour une raison encore inconnue, du réacteur numéro 2 de la centrale. Il avait été recouplé au réseau samedi après un mois et demi d'arrêt pour maintenance et rechargement de combustible.

Le 28 février, EDF déclarait la mise à l'arrêt du réacteur numéro 1 de Fessenheim en raison d'un "défaut d'étanchéité" sur une tuyauterie.   Suite...