BOURSE-Genfit, la spéculation bat son plein avant un congrès viennois

vendredi 17 avril 2015 11h54
 

PARIS, 17 avril (Reuters) - L'action Genfit bondit à nouveau vendredi en fin de matinée à la Bourse de Paris, où la société biopharmaceutique est en tête des hausses de l'indice SBF 120 portée par les spéculations croissantes autour d'annonces que pourrait faire le groupe à l'occasion d'un congrès très attendu à Vienne.

A 11h47, le titre gagne 15,07% à 45,24 euros dans des volumes représentant 1,8 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, contre une stabilité (+0,01%) au même instant du SBF 120.

Cette semaine la valeur affiche une hausse de 41% en Bourse, les investisseurs spéculant sur des annonces qui pourraient intervenir de la part de Genfit lors du congrès international organisé à Vienne par l'Association européenne pour l'étude du foie (The European Association for the Study of the Liver, EASL) du 22 au 26 avril.

"Il y a une très forte spéculation avec tout un tas de rumeurs sur d'éventuelles annonces avant le congrès de la semaine prochaine. Tout le monde a peur de rater le train", commente un vendeur actions en poste à Paris.

"Cela a déjà bien tangué cette semaine mais il faut s'attendre à ce que cela continue jusqu'à vendredi prochain mais je pense qu'il est vraiment préférable de rester à l'écart tant que rien n'est annoncé de manière officielle", poursuit-il.

Genfit organisera une réunion analystes et investisseurs lors du congrès de l'EASL le vendredi 24 avril à 12h00.

Au cours de cette réunion, la direction et les experts leaders d'opinion (KOLs) présenteront des résultats additionnels de l'étude de Phase 2b du candidat médicament phare de Genfit, le GFT505, dans la NASH (maladie hépatique), ainsi que les prochaines étapes, dont le lancement de la Phase 3.

Le bond opéré cette semaine permet à Genfit de ne plus être qu'à quelques longueurs de son niveau précédant sa chute de 44% à la fin du mois dernier suite à la publication des résultats d'une étude très attendue de la société sur le GFT505. et (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)