LEAD 1-Nestlé confirme négocier la vente de Davigel à Brakes

mercredi 15 avril 2015 11h55
 

(Actualisé avec confirmation de Credit Suisse et éléments de contexte)

ZURICH, 15 avril (Reuters) - Nestlé a annoncé mercredi être entré en discussions exclusives pour céder sa filiale française de plats surgelés Davigel au britannique Brakes Group.

Dans un communiqué, le numéro un mondial de l'alimentation ne précise aucun montant mais indique que la transaction est soumise à la consultation des organisations représentatives du personnel et à l'approbation des autorités de la concurrence.

Des sources avaient indiqué mardi à Reuters que la cession devrait permettre à Nestlé de récupérer entre 200 et 300 millions d'euros. Credit Suisse a confirmé mercredi être chargé de l'opération pour Nestlé, qui avait annoncé il y a deux ans son intention de se séparer de ses activités les moins rentables.

Davigel, qui fournit des plats préparés et glaces aux restaurants et hôpitaux, fait partie de la division surgelés de Buitoni que le groupe suisse avait achetée en 1989.

Brakes Group, contrôlé par le fonds Bain Capital, compte parmi ses marques Freshfayre et M&J Seafood. L'acquisition de Davigel lui permettrait de se renforcer en France et de pénétrer sur les marchés belge et espagnol, tout en lui apportant les droits de distribution des crèmes glacées Nestlé sur le marché "hors domicile" en France, une catégorie qui comprend les restaurants.

Depuis deux ans, Nestlé a vendu les marques PowerBar et Musashi à l'américain Post Holdings, son activité dans les pâtes surgelées aux Etats-Unis à Brynwood Partners et l'essentiel de sa filiale Jennie Craig. Le géant de Vevey a aussi cédé en décembre 2013 une participation de 10% dans Givaudan, premier producteur mondial de parfums et d'arômes.

L'action Nestlé progresse de 0,93% à 76,25 francs vers 9h40 GMT sur le marché suisse, en ligne avec son indice sectoriel européen qui avance de 1% à ce stade. (Katharina Bart, Véronique Tison pour le service français)