Deutsche Bank restreint ses options avant le conseil -sources

mardi 14 avril 2015 21h39
 

par Kathrin Jones et Thomas Atkins

FRANCFORT, 14 avril (Reuters) - La direction de Deutsche Bank a décidé qu'une restructuration prévoyant uniquement des baisses de coûts ne suffirait pas et s'interroge sur l'opportunité de céder toute son activité de banque de détail ou simplement sa filiale PostBank, apprend-on de sources proches du dossier.

La première banque allemande veut choisir l'une de ces deux options avant la réunion de son conseil de surveillance du 24 avril, a-t-on précisé mardi de mêmes sources.

Deutsche Bank, dont le titre a surperformé le secteur depuis l'annonce de sa revue stratégique le 18 décembre, veut présenter les options au conseil la semaine prochaine, ont-elles ajouté.

En mars, une source avait dit à Reuters le conseil de surveillance privilégiait un projet prévoyant de regrouper les activités de banque de détail, y compris Postbank, et de les scinder via une entrée en Bourse d'ici 2017.

Que la banque décide de se défaire de la totalité de sa banque de détail, abandonnant ainsi le modèle de "banque universelle" qu'elle privilégiait jusqu'à présent, ou bien qu'elle se sépare de Postbank, rachetée pour renforcer son activité de détail, il s'agira d'un virage stratégique.

"Une chose est sûre: le statu quo est une élément du passé", déclaré une personne proche des négociations sur la stratégie.

Le conseil de surveillance doit étudier ces propositions lors d'une réunion extraordinaire et interroger l'équipe dirigeante avant de se prononcer sur un plan, quel qu'il soit.

Le groupe a dépensé sept milliards d'euros au cours des trois dernières années en amendes et en accords à l'amiable, et encore quatre milliards pour se restructurer, y compris pour intégrer Postbank, rachetée sur plusieurs années jusqu'en 2010.   Suite...