RPT-LEAD 1-L'Etat soutient le projet de mariage Alcatel/Nokia-Macron

mardi 14 avril 2015 18h07
 

(Mastic au dernier paragraphe)

* Le gouvernement veut que Nokia fasse en France son centre de R&D

* Le gouvernement assure qu'il n'y aura pas de licenciements

PARIS, 14 avril (Reuters) - L'Etat soutient le projet de rapprochement entre le français Alcatel-Lucent et le finlandais Nokia qui permettra de créer un leader européen des équipements de télécoms sans suppressions d'emplois en France, a déclaré mardi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

A l'issue d'une rencontre à l'Elysée entre François Hollande et les responsables des deux groupes, Rajeev Suri et Michel Combes, Emmanuel Macron a émis le souhait que Nokia fasse de la France le principal centre de Recherche & Développement du futur groupe.

"C'est une bonne opération pour Alcatel-Lucent. Parce que c'est une opération d'avenir, parce que nous construisons, avec ce rapprochement, la reconquête d'Alcatel-Lucent qui était une entreprise en très grande difficulté il y a deux ans", a-t-il déclaré à la presse.

"Les discussions sont aujourd'hui sur la localisation d'un centre mondial de R&D", a-t-il dit. "La volonté de Nokia c'est d'en faire un des centres d'excellence mondiaux. Donc notre souhait c'est que demain le centre recherche et développement monde de Nokia soit en France."

Nokia et Alcatel-Lucent ont annoncé mardi matin être en discussions avancées en vue d'une fusion qui se traduirait par un rachat du groupe franco-américain par l'équipementier finlandais.

Saluant la création d'un "grand champion européen" du secteur capable de concurrencer les groupes chinois, le ministre de l'Economie s'est voulu rassurant pour les personnels d'Alcatel-Lucent en France.   Suite...