LEAD 3-Nokia veut racheter Alcatel-Lucent, a le soutien du gouvernement

mardi 14 avril 2015 17h46
 

* L'opération prendrait la forme d'une OPE de Nokia sur Alcatel

* Le gouvernement dit avoir reçu des engagements de la part de Nokia

* Le gouvernement assure qu'il n'y aura aucun licenciement en France

* Les syndicats veulent être reçus par Macron

* L'action Alcatel-Lucent fait un bond de 16% (Actualisé avec déclaration de Macron, communiqué de l'intersyndicale d'Alcatel-Lucent, cours à la clôture)

par Elizabeth Pineau et Matthieu Protard et Jussi Rosendahl

PARIS/HELSINKI, 14 avril (Reuters) - L'équipementier télécoms finlandais Nokia a officialisé mardi ses négociations pour racheter son concurrent franco-américain Alcatel-Lucent, un projet de rapprochement qui a reçu le soutien du gouvernement français.

Alors que les activités d'Alcatel-Lucent entrent dans le champ d'application du décret dit "Montebourg" de 2014, qui soumet les investissements étrangers dans les secteurs stratégiques à l'autorisation préalable des pouvoirs publics français, le gouvernement a dit avoir reçu des engagements de Nokia sur l'emploi et le maintien de centres de recherche-développement en France.

"C'est une bonne opération pour Alcatel-Lucent. Parce que c'est une opération d'avenir, parce que nous construisons, avec ce rapprochement, la reconquête d'Alcatel-Lucent qui était une entreprise en très grande difficulté il y a deux ans", a déclaré le ministre de l'Economie Emmanuel Macron à l'issue d'une rencontre à l'Elysée entre François Hollande et les dirigeants des deux équipementiers.   Suite...