France-Airbus Group dit vouloir renforcer son lien avec l'Inde

samedi 11 avril 2015 14h10
 

TOULOUSE, 11 avril (Reuters) - Au lendemain de l'accord pour la livraison à l'Inde de 36 Rafale de Dassault Aviation , le constructeur européen Airbus, qui recevait à Toulouse le Premier ministre indien, a déclaré samedi vouloir forger un lien plus fort avec ce pays.

La France et l'Inde ont conclu vendredi un accord pour la livraison de 36 Rafale fabriqués en France, le second contrat à l'export pour l'avion de combat français après celui avec l'Egypte.

"Nous sommes honorés d'accueillir le Premier ministre indien à Toulouse pour lui transmettre notre désir de forger un lien industriel plus fort avec l'Inde", a déclaré à la presse Tom Enders, PDG d'Airbus Group, qui recevait Narendra Modi aux côtés de Fabrice Brégier, président exécutif d'Airbus.

"L'Inde prend déjà un rôle important dans nos activités internationales et nous voulons même augmenter sa contribution à nos produits", a-t-il ajouté.

L'Inde et la France entretiennent des relations bilatérales étroites en matière aéronautique. Quelque 800 appareils Airbus ont été vendus à l'Inde depuis 2005. Ils représentent 53% de la flotte indienne et 70% des nouvelles commandes, principalement des A320 et des A330.

En novembre 2014, la compagnie low-cost indienne Indigo a passé commande de 250 A320Néo.

En 2014, Airbus a commandé plus de 400 millions de dollars en Inde, auprès de 40 fournisseurs, représentant plus de 5.000 emplois localement. En Inde, Airbus Group possède déjà deux centres d'ingénierie, un sur l'aviation civile et l'autre sur la défense, et un autre centre employant plus de 400 personnes travaillant essentiellement sur la technologie.

Le Premier ministre indien a notamment visité samedi la chaîne d'assemblage de l'A380, "fer de lance" du constructeur européen.

Actuellement, quatre vols A380 quotidiens desservent l'Inde mais aucune compagnie indienne n'est dotée d'un gros porteur.   Suite...