Symantec examine depuis des mois une vente de Veritas

samedi 11 avril 2015 00h04
 

10 avril (Reuters) - Symantec, spécialiste de la sécurité informatique, cherche depuis plusieurs mois des acheteurs pour ses activités de stockage de données, Veritas, ou pour l'intégralité de la société, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.

Symantec a approché NetApp, EMC et plusieurs fonds de capital-investissement pour évaluer leur intérêt, qui est toutefois apparu limité en raison des charges fiscales liées à une telle séparation, ont ajouté ces mêmes sources.

A la clôture vendredi, Symantec présentait une capitalisation boursière d'environ 17,5 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros), dont environ la moitié pour Veritas, toujours selon ces sources.

Le Wall Street Journal a le premier rapporté vendredi que Symantec avait contacté "au cours des semaines récentes" des fonds de capital-investissement et des acquéreurs potentiels au sujet de Veritas. Cette information a fait grimper le titre Symantec, qui a fini en hausse de 5,6% à 25,58 dollars.

Le ralentissement des ventes d'ordinateurs pénalise l'activité de sécurité informatique tandis que le stockage et la gestion des données pâtissent d'une demande en berne, ce qui a diminué la valeur de Veritas, acquis pour 13,5 milliards de dollars il y a 10 ans.

Symantec a annoncé en octobre sa volonté de se scinder en deux sociétés, l'une dédiée aux logiciels de sécurité et l'autre spécialisée dans la gestion de données. (Greg Roumeliotis et Nadia Damouni; Bertrand Boucey pour le service français)