L'usine PSA de Mulhouse augmente sa production

vendredi 10 avril 2015 18h16
 

STRASBOURG, 10 avril (Reuters) - L'usine automobile du groupe PSA à Mulhouse va augmenter une nouvelle fois sa production d'ici à la mi-juillet et travailler durant plusieurs jours fériés afin de répondre à la reprise de la demande européenne, a-t-on appris vendredi auprès de la direction et des syndicats.

Le site, qui produit des Peugeot 2008, des Citroën C4 ainsi que des DS4, devrait fabriquer 220.000 véhicules sur l'ensemble de l'année alors que la production passera le 13 juin de deux à une seule ligne d'assemblage.

En juin 2014, PSA avait annoncé qu'il prévoyait d'investir 300 millions d'euros d'ici 2020 sur le site de Mulhouse où il était prévu à cette date de produire 195.000 véhicules cette année. Depuis, le groupe avait révisé à plusieurs reprises ses prévisions de production à la hausse.

Afin de faire face à cette production supplémentaire, la direction du site a annoncé lors d'un comité d'entreprise extraordinaire une série de mesures telles que des heures supplémentaires ou des jours fériés travaillés.

"On ne peut pas accepter d'un côté l'arrêt total d'une ligne de montage le 12 juin et de l'autre des heures supplémentaires pour produire sur une seule ligne de montage ce qui était fabriqué jusque-là sur deux lignes », a réagi dans un communiqué Julien Wostyn, secrétaire de la CGT sur le site.

Dans le cadre de son redressement, PSA Peugeot Citroën s'est fixé pour objectif de porter à 100% le taux d'utilisation moyen de ses usines en Europe d'ici 2015 et de ne maintenir qu'une ligne de production là où les volumes sont inférieurs à 250.000 véhicules. PSA Mulhouse en produisait 230.000 en 2014.

"L'an dernier, on tablait sur une croissance du marché de 1% en Europe. On est à 8,9% depuis le début de l'année et à 11,4% pour le seul mois de mars", a souligné pour sa part Philippe Kalb, porte-parole de la direction de l'usine.

Les mesures annoncées sont conjoncturelles, selon lui.

"Notre poids de 'forme' restera autour de 200.000 véhicules annuels », a-t-il précisé.

Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 10,7% en mars en Europe, la reprise de la demande gagnant la France après d'autres marchés, selon des estimations publiées mercredi par le cabinet LMC Automotive. (Gilbert Reilhac, édité par Jean-Michel Bélot)