Petrobras estime le coût de la corruption à 1,5-1,8 md-presse

vendredi 10 avril 2015 15h36
 

RIO DE JANEIRO, 10 avril (Reuters) - Le groupe pétrolier public brésilien Petrobras estime entre cinq et six milliards de réals (1,5 à 1,8 milliard d'euros) les pertes liées à un vaste système de corruption impliquant certaines de ses cadres, rapporte vendredi le quotidien Folha de S. Paulo, qui cite des sources ayant eu accès aux contrats mis en cause.

Cette estimation, "prudente" selon des sources, se fonde sur un taux de surfacturation de 3% pratiqué sur de nombreux contrats, précise l'article.

Petrobras n'était pas joignable dans l'immédiat pour un commentaire.

En janvier, le groupe a publié des comptes trimestriels non-audités dans lesquels il estimait ses dépréciations potentielles à 61,4 milliards de réals, un montant qui regroupait différents facteurs, comme la chute des cours du pétrole, des retards ou des dépassements de coûts et la corruption.

De son côté, Morgan Stanley, dans une étude publiée cette semaine, chiffre à 29,4 milliards de réals les dépréciations liées au scandale de corruption.

Petrobras n'a toujours pas publié ses comptes définitifs des troisième et quatrième trimestres 2014.

L'enquête de la police et de la justice brésilienne porte sur les surfacturations présumées réalisées sur de nombreux contrats, qui auraient servi entre autres à financer des activités politiques.

Plusieurs dizaines de dirigeants de certaines des principales entreprises de construction ont été mis en examen et le dossier éclabousse de nombreux responsables politiques, majoritairement issus du Parti des travailleurs de la présidente Dilma Rousseff.

(Stephen Eisenhammer; Marc Angrand pour le service français)