Menace de grève sur les salaires chez Skoda

jeudi 9 avril 2015 12h50
 

PRAGUE, 9 avril (Reuters) - Les représentants syndicaux de Skoda, filiale de Volkswagen et premier groupe industriel de République tchèque, ont menacé jeudi d'organiser des débrayages pour appuyer leurs revendications salariales.

Ils rejettent la proposition d'une hausse des salaires de 3% formulée par la direction dans le cadre de la renégociation de la convention collective, en plus d'une prime déjà entérinée.

Ils ne précisent pas cependant l'ampleur de la revalorisation qu'ils souhaitent obtenir. Selon la télévision publique tchèque, ils réclamaient initialement une augmentation de 6,5% avant de réviser cette demande à la baisse.

Dans leur note d'information hebdomadaire, les représentants syndicaux précisent que les ouvriers des services du matin et de l'après-midi pourraient réduire leur journée de travail d'une heure le 15 avril et manifester devant le siège du constructeur automobile.

"D'autres actions sont en réserve, y compris une médiation (...) et une grève illimitée", écrivent-ils.

Skoda emploie environ 24.600 salariés, y compris des intérimaires. Premier exportateur de République tchèque, il a réalisé en 2014 un bénéfice d'exploitation record de 817 millions d'euros. (Jan Lopatka; Bertrand Boucey pour le service français)