8 avril 2015 / 11:24 / dans 2 ans

La société Labco veut lever 320 mlns lors de son IPO à Paris

* IPO prévue dans le courant du S1 2015

* Pas de précision sur les intentions des actionnaires actuels

* Labco veut réduire son endettement

par Matthieu Protard

PARIS, 8 avril (Reuters) - La société française de biologie médicale Labco veut s‘introduire en Bourse sur Euronext Paris avant la fin du premier semestre de cette année et lever 320 millions d‘euros par l‘intermédiaire d‘une augmentation de capital.

La société a indiqué mercredi que les fonds levés seraient “entièrement” affectés au remboursement de sa dette, qu‘elle espère ainsi ramener à 3,25 fois son bénéfice avant intérêt, impôts, dépréciations et amortissement (Ebitda) contre environ 5% actuellement.

En 2014, Labco a dégagé un Ebitda d‘environ 131 millions d‘euros pour un chiffre d‘affaires de 650 millions.

La société n‘a en revanche pas donné d‘indications sur la part des actions qui pourraient être cédées lors de son IPO par ses actionnaires actuels, dont font notamment partie les fonds 3i (17,22% du capital), Vikings Limited (6,23%) ou encore TCR Capital (4,81%).

“Aucune décision n‘a été prise sur le sujet pour le moment”, a déclaré le directeur général de Labco Philippe Charrier lors d‘une conférence de presse.

Les dirigeants de Labco n‘ont pas non plus indiqué quel niveau de valorisation de la société ils visaient lors de l‘IPO.

A titre de comparaison, le groupe australien de biologie médicale Sonic Healthcare est valorisé à 13,98 fois son Ebitda, selon les données Thomson Reuters. Autre comparable, l‘américain Quest Diagnostics est valorisé à 10,80 fois son Ebitda.

En retenant ces multiples de valorisation, Labco serait valorisé de l‘ordre de 1,4 à 1,8 milliard d‘euros sur la base de son Ebitda 2014.

Les banques Deutsche Bank et Morgan Stanley sont chargées du placement des titres Labco auprès des investisseurs.

Créée en 2003, la société Labco réalise 53% de son chiffre d‘affaires en France, 18% en Espagne et 14% en Italie.

Depuis sa création, elle a réalisé 160 acquisitions et vise cette année encore des opérations de croissance externe pour 75 millions d‘euros.

“La concentration (du marché de la biologie médicale, NDLR) arrive partout en Europe et assez rapidement. Nous pensons que cette consolidation va s‘accélérer”, a souligné Philippe Charrier.

Labco s‘est aussi fixé pour objectif de réaliser jusqu‘à 200 millions d‘euros d‘acquisitions en 2016 et 2017.

Dans le secteur français des biotechnologies, plusieurs entreprises comme Ose Pharma, Cerenis ou encore Safe Orthopaedics sont entrés en Bourse depuis le début de l‘année.

Sensorion, spécialisé dans les troubles de l‘oreille interne, est dans les starting-blocks pour les rejoindre. (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below