LEAD 3-Juncker plaide pour un accord entre l'Eurogroupe et la Grèce

vendredi 13 mars 2015 19h34
 

* Le président de la Commission européenne "exclut totalement un échec"

* La veille, Wolfgang Schäuble évoquait un risque de sortie "accidentelle" de la Grèce de la zone euro

* Le gouvernement grec prêt à différer une partie de ses promesses électorales (Actualisé avec Varoufakis, deux derniers paragraphes)

par Jan Strupczewski et Alastair Macdonald

BRUXELLES, 13 mars (Reuters) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, ont appelé vendredi les gouvernements européens à manifester leur solidarité pour résoudre la crise de financement qui menace la Grèce d'une sortie forcée de la zone euro.

Leurs déclarations, qui tranchent avec le discours bien plus ferme de certains pays, Allemagne en tête, sur la nécessité pour Athènes de tenir ses promesses de réformes, montre que Jean-Claude Juncker prend au sérieux le risque d'un affaiblissement marqué de l'Union européenne.

Mais elles risquent aussi d'alimenter les soupçons de complaisance de la Commission chez les tenants de la fermeté.

Au lendemain des propos de Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances, sur la possibilité d'une sortie "accidentelle" de la Grèce de l'euro si ses dirigeants sont incapables d'obtenir de nouveaux financements, Jean-Claude Juncker en a appelé à tous les gouvernements de l'UE.

"Je ne suis pas satisfait des développements de ces dernières semaines; je ne pense pas que nous ayons fait suffisamment de progrès", a-t-il dit en accueillant Alexis Tsipras à la Commission. "Je vais faire des propositions à mon ami Alexis."   Suite...