BOURSE-PSA et Faurecia baissent, UBS à la vente sur les 2 titres

vendredi 13 mars 2015 15h01
 

PARIS, 13 mars (Reuters) - PSA Peugeot Citroën accuse la plus forte baisse du SBF 120 vendredi à la Bourse de Paris, et sa filiale Faurecia compte parmi les plus gros perdants du même indice, UBS ayant abaissé ses conseils de neutre à vendre sur les deux valeurs.

Dans une note, le broker, qui ajuste son objectif de cours sur PSA à 12,0 euros (contre 11,0), estime que le constructeur a réalisé 90% de son plan de redressement en termes de réduction des stocks et de point mort, et à 50% ses objectifs de réduction des coûts salariaux.

"Le marché 'price' plus qu'une avance sur le calendrier d'exécution du plan 'Back in the race'", écrivent les analystes d'UBS dans un note où ils indiquent que le consensus table aujourd'hui sur un bénéfice par action 2016 compris entre 1,25 et 1,45 euro contre 0,9 l'année dernière, soit une croissance sous-jacente de l'ordre de 40%.

Le consensus anticipe un résultat d'exploitation (Ebit) 2016 supérieur aux objectifs du groupe et sur une marge d'Ebit 2016 de Faurecia effectivement conforme aux objectifs de l'équipementier, soit un niveau jamais atteint et deux fois supérieur à sa moyenne historique, expliquent-ils.

Ils ajoutent qu'en assumant que le consensus incorpore déjà la dilution potentielle de la conversion de warrants PSA, les estimations d'UBS demeurent inférieures de 5% à 10% à celles du consensus.

Les analystes de la banque suisse ajoutent qu'après assainissement du bilan de PSA, la conversion potentielle des warrants en actions (à partir du 29 avril) va créer "une dilution inutile" pour les anciens et les nouveaux actionnaires.

Selon eux, une telle conversion pourrait conduire à une augmentation de capital de 15% et contribuer à générer un cash supplémentaire de 4,3 milliards d'euros, y compris les objectifs de trésorerie disponible. "Aucune des options de redéploiement du cash ne semble susceptible de générer des retours sur investissement supérieurs au secteur et de nature à justifier une prime", écrivent-ils.

Le titre PSA étant proche de 19 euros, l'objectif de cours de leur scénario le plus optimiste, ils estiment que le ratio cours/bénéfice n'est plus attractif et justifie de passer à la vente.

UBS émet aussi des doutes sur la capacité de Faurecia à atteindre son objectif d'Ebit 2016, le plus haut de son histoire.   Suite...