Fabriqué en Chine : les entreprises publiques préparent leur mue

mercredi 11 mars 2015 10h23
 

par Matthew Miller et Charlie Zhu

PEKIN/HONG KONG, 11 mars (Reuters) - La Chine devrait se lancer dans une vaste restructuration de ses entreprises publiques dans le cadre de son nouveau plan "Fabriqué en Chine 2025" qui vise à relancer sa croissance et relever le niveau de compétitivité dans l'ensemble du pays.

Cette initiative vise à promouvoir sur les marchés étrangers les secteurs clés de l'économie, comme le rail ou la construction de centrales nucléaires, et à créer pour ce faire des géants de taille internationale.

Elle a été officialisée la semaine dernière par le Premier ministre chinois Li Keqiang, alors que le gouvernement table sur une croissance économique de l'ordre de 7% en 2015, soit son niveau le plus faible depuis un quart de siècle.

"Sans la taille et la puissance, l'internationalisation est plutôt difficile", commente Li Dongsheng, patron du géant des téléphones mobiles et des téléviseurs TCL Corp.

Le plan de restructuration, qui devait être publié d'ici la fin du mois, prévoit notamment l'établissement de sociétés de gestion des participations de l'Etat dans les entreprises publiques et la mise en place dans les sociétés publiques de programmes de rémunération liés à la performance.

L'Etat entend se renforcer dans certains secteurs comme l'énergie et les transports et se désengager d'autres via des cessions de participations et des introductions en Bourse.

L'amélioration de l'efficacité des entreprises publiques, qui dominent des secteurs clés de l'économie chinoise, est indispensable pour la Chine si elle veut maintenir le rythme de forte croissance qu'elle connaît depuis 20 ans.

"La Chine veut créer des entreprises plus compétitives au niveau mondial", résume Andrew Baston, qui dirige les analyses de la société de consultants Gavekal Dragonomics à Pékin. "Une des manières d'y parvenir est de contraindre les entreprises à augmenter de taille."   Suite...