Boeing pour l'interdiction du transport des batteries au lithium

mardi 10 mars 2015 23h50
 

NEW YORK, 10 mars (Reuters) - Boeing a estimé mardi que le risque d'incendie lié aux lots importants de batteries au lithium justifiaient qu'ils ne soient pas autorisés dans des avions transportant des passagers tant que de nouvelles méthodes de conditionnement plus sûres ne seraient pas au point.

Ce risque "augmente continuellement" et nécessite l'adoption de mesures, a estimé le constructeur aéronautique américain en réponse à une question de Reuters.

Boeing fait partie, avec d'autres constructeurs comme Airbus Group et Bombardier, d'un groupe de travail qui a conclu que les systèmes anti-incendies des avions n'étaient pas en mesure d'"éteindre un feu impliquant des quantités importantes de batteries au lithium", ce qui constitue selon lui un risque "inacceptable".

Le composé chimique le plus utilisé par les systèmes anti-incendie, l'Halon 1301, n'est pas capable d'éteindre un feu impliquant des batteries rechargeables lithium-ion ou non-rechargeables au lithium, les deux types de batteries les plus utilisés dans les produits d'électronique grand public, a conclu le groupe de travail du secteur aéronautique.

Le rapport rédigé par ce dernier doit être étudié le mois prochain par un groupe de travail de l'Organisation internationale de l'aviation civile (OACI). Celle-ci pourrait ensuite adopter des mesures susceptibles d'être inclues dans l'édition 2017-2018 de ses recommandations techniques aux compagnies. (Alwyn Scott, Marc Angrand pour le service français)