La Grèce réclame toujours des réparations de guerre à Berlin

mardi 10 mars 2015 21h55
 

ATHENES, 10 mars (Reuters) - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a accusé mardi l'Allemagne d'avoir eu recours à des artifices juridiques afin de ne pas verser de réparations à Athènes pour l'occupation de la Grèce par l'armée allemande entre 1941 et 1944.

Il a promis de soutenir le Parlement grec dans ses efforts pour que ce dossier soit réexaminé.

"Après la réunification de l'Allemagne en 1990, les conditions juridiques et politiques étaient réunies pour régler cette question. Mais, depuis, tous les gouvernements allemands ont choisi le silence et les artifices juridiques, et traîné les pieds", a déclaré le Premier ministre lors d'un débat au Parlement.

"Et je me demande, puisqu'il est beaucoup question de morale en ce moment au niveau européen: ce comportement est-il moral ?"

Le mois dernier, le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré que son pays était tout à fait conscient de sa responsabilité morale et politique dans les "terribles événements" survenus en Grèce pendant la guerre mais a affirmé que le dossier des réparations était définitivement réglé.

"Nous sommes fermement convaincus que toutes les questions sur les réparations (...) ont été juridiquement réglées une fois pour toutes", avait-il dit.

L'Allemagne a versé 115 millions de Deutsche Mark en 1960 à la Grèce dans le cadre de ces réparations. (Lefteris Papadimas, Guy Kerivel pour le service français)