LEAD 2-Paris obtient un nouveau délai pour réduire son déficit

mardi 10 mars 2015 14h34
 

(Actualisé avec Sapin, commentaire de la BCE)

par Jan Strupczewski et Ingrid Melander

BRUXELLES, 10 mars (Reuters) - Les ministres des Finances de l'Union européenne, réunis mardi à Bruxelles, ont validé une nouvelle extension de deux ans du délai accordé à la France pour ramener son déficit public sous la limite des 3% de son produit intérieur brut.

Paris a désormais jusqu'à fin 2017 pour respecter la norme européenne, conformément aux recommandations formulées par la Commission européenne le mois dernier.

"L'extension de deux ans de la procédure de réduction du déficit de la France a été approuvée", a déclaré un responsable européen.

C'est la troisième fois depuis 2009 que la deuxième puissance économique de la zone euro obtient un sursis.

"On a fait un très bon travail qui débouche aujourd'hui sur une nouvelle recommandation", a commenté Michel Sapin.

"La France doit, ce qui est parfaitement naturel, respecter l'obligation de passer sous les 3% de déficit par rapport à son PIB en 2017", a ajouté le ministre français des Finances, en soulignant que cette trajectoire correspondait à celle que la France s'est elle-même fixée.

Dans ses préconisations, rendues publiques le 25 février, la Commission européenne avait proposé de repousser la date butoir de 2015 à 2017 en exigeant du gouvernement français davantage d'efforts de réduction du déficit public du pays.   Suite...