** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 10 mars 2015 08h11
 

LONDRES/PARIS, 10 mars (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en
légère baisse mardi à l'ouverture, prolongeant leur tendance de la veille et
laissant la vedette au dollar qui a touché un pic de 12 ans face à l'euro.
    Le dollar vole de record en record, porté par la perspective d'un relèvement
rapide des taux de la Réserve fédérale tandis que les banques centrales
européennes et japonaise sont au contraire engagées dans une politique
d'assouplissement quantitatif consistant à racheter massivement des actifs. 
    La Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales de la zone euro
ont commencé en douceur à acheter, comme prévu, des titres de dette lundi,
essentiellement des obligations d'Etat, a annoncé la BCE. 
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien
, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres pourraient
tous trois perdre jusqu'à 0,2% à l'ouverture. 
    La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,67%, à son plus bas niveau en près
de deux semaines, plombée par les banques qui ont été sérieusement affectées par
une information selon laquelle le Comité de Bâle pourrait leur demander de
renforcer leurs fonds propres en cas de hausse des taux d'intérêt.
    Wall Street a terminé en hausse lundi grâce à de nouvelles opérations de
fusion-acquisition (M&A) et opérations de retour de capitaux aux actionnaires,
tandis que l'action Apple (+0,4%) est parvenue à terminer sur un gain
modeste après la présentation de sa montre connectée. 
    La Grèce reste au centre des préoccupations. Athènes doit entamer les
discussions techniques avec ses créanciers mercredi sur les réformes qui doivent
être menées pour obtenir un financement supplémentaire. 
    En Chine, les prix à la consommation ont rebondi de façon inattendu le mois
dernier, avec toutefois une poursuite de la baisse des prix à la production,
selon le Bureau des statistiques.  
    La plupart des matières premières continuent à souffrir de la revalorisation
du dollar, avec un baril de Brent en baisse de 0,4% à 58,30 dollars.  

    VALEURS À SUIVRE
    * AREVA, EDF -  L'Etat a demandé à Areva et à EDF de
repenser leurs relations industrielles et commerciales mais une fusion entre les
deux groupes n'est pas à l'ordre du jour, a déclaré Emmanuel Macron dans une
interview à Reuters. Le groupe a annoncé de son côté avoir créé
sa coentreprise avec l'espagnol Gamesa dans l'éolien en mer. 
    * AIRBUS GROUP qui a récemment annoncé une augmentation de la
production de sa famille A320, a enregistré suffisamment de commandes
excédentaires pour justifier un nouveau relèvement de la cadence à un moment
donné à l'avenir, a déclaré lundi son directeur commercial. Le
groupe européen prépare par ailleurs la vente de sa filiale Vizada spécialisée
dans les communications par satellite ainsi que la cession de sa participation
majoritaire dans le fabricant de conduits pour l'aviation PFW Aerospace, a
rapporté lundi l'agence de presse Bloomberg.    
    * CREDIT SUISSE, PRUDENTIAL. Brady Dougan, directeur
général de Credit Suisse depuis 2007, va laisser sa place fin juin au
Franco-Ivoirien Tidjane Thiam, actuel directeur général de Prudential.
    * AIR FRANCE-KLM. La direction d'Air France réunira lundi 16 mars
les syndicats de la compagnie aérienne pour renégocier les accords d'entreprise,
indique Alexandre de Juniac, le PDG d'Air France-KLM dans une interview aux
Echos publiée lundi soir sur internet. 
    * SECHE ENVIRONNEMENT a fait état lundi d'une hausse de 13,3% de
son résultat net en 2014 et dit s'attendre pour l'année en cours à une nouvelle
progression de ses bénéfices.    
    * ELIOR a publié mardi des résultats en hausse au titre du
premier trimestre de son exercice 2014-2015 et a confirmé l'ensemble de ses
objectifs annuels.    
    * ILIAD tient à 9h00 une conférence de presse "surprise"    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Avec Blaise Robinson, Juliette Rouillon pour le service français, édité par
Véronique Tison)