LEAD 2-La Grèce et ses créanciers commenceront à discuter mercredi

lundi 9 mars 2015 20h15
 

* L'Eurogroupe de veut plus "perdre de temps"-Dijsselbloem

* Les discussions auront lieu à Bruxelles et Athènes

* La Grèce prête à proposer "immédiatement" de nouvelles réformes-source

* Pas de déblocage de fonds d'urgence sans accord global-Dijsselbloem (Avec discussions techniques à partir de mercredi, précisions)

par Jan Strupczewski et Ingrid Melander

BRUXELLES, 9 mars (Reuters) - La Grèce et des experts de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) vont entamer mercredi des discussions techniques sur les réformes qu'Athènes doit mener pour obtenir un financement supplémentaire, ont annoncé lundi des responsables européens.

Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, qui avait intimé à la Grèce de "ne plus perdre de temps" à son arrivée à Bruxelles pour la réunion mensuelle des ministres des Finances de la zone euro, a précisé que les discussions auraient lieu dans la capitale belge mais que des experts se rendraient dans le même temps à Athènes.

"Les discussions entre les autorités grecques et les institutions (créancières) doivent commencer et vont commencer mercredi", a déclaré Jeroen Dijsselbloem à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe.

"Nous sommes convenu que les discussions (...) auront lieu à Bruxelles. Parallèlement, et comme cela est nécessaire, des équipes techniques des institutions seront reçues à Athènes", a-t-il ajouté.   Suite...