France-Le CSA épingle BFM TV, RMC et Bourdin sur l'affaire Dumas

vendredi 6 mars 2015 17h34
 

PARIS, 6 mars (Reuters) - Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a adressé vendredi une mise en demeure à BFM TV et à RMC après les propos de Roland Dumas sur le Premier ministre Manuel Valls lors d'une interview avec leur animateur Jean-Jacques Bourdin.

Le 16 février dernier, le journaliste avait demandé à l'ancien ministre des Affaires étrangères : "Il est sous influence juive ?" "On peut le penser", avait répondu Roland Dumas en évoquant sans la nommer l'épouse du Premier ministre.

"Il a des alliances personnelles qui font qu'il a des préjugés", avait ajouté Roland Dumas.

Le CSA a considéré que la réponse qu'une telle question tendait à provoquer, et la formulation même de cette question, "étaient de nature à banaliser et à propager des comportements discriminatoires".

Il a également rappelé BFM TV et RMC, deux médias du groupe d'Alain Weill NextRadio TV, à ses obligations.

"L'éditeur veille dans son programme (...) à ne pas encourager des comportements discriminatoires en raison de la race, du sexe, de la religion ou de la nationalité, à promouvoir les valeurs d'intégration et de solidarité qui sont celles de la République", dit l'institution.

Parfois critiqué pour ses méthodes, Jean-Jacques Bourdin a réagi sur son compte Twitter à la décision du CSA : "Je suis sanctionné pour avoir fait mon métier. On ne me fera pas taire. Je continuerai à aller chercher la vérité. Réveillons-nous". (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)