Pas de déblocage en vue entre Grèce et Eurogroupe lundi

vendredi 6 mars 2015 16h43
 

* Athènes a envoyé à la zone euro une liste enrichie de réformes

* Trop tard pour permettre un examen par l'Eurogroupe lundi-source

* La Grèce a remboursé 310 millions au FMI

* "La BCE nous laisse la corde autour du cou", dit Tsipras

par Renee Maltezou et Jan Strupczewski

ATHENES/BRUXELLES, 6 mars (Reuters) - La Grèce a adressé vendredi aux autres pays de la zone euro une liste enrichie de propositions de réformes mais des responsables de l'Union jugent que cette initiative ne suffira pas à assurer le déblocage de plusieurs milliards d'euros d'aide internationale.

Athènes a par ailleurs remboursé une première tranche, de 310 millions d'euros, d'un prêt de 1,5 milliard du Fonds monétaire international (FMI) tandis que le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a demandé à ce que son pays soit autorisé à emprunter davantage à court terme sur les marchés pour combler ses besoins de financement.

Jeudi, le président de la BCE, Mario Draghi, a affiché une position ferme face à Athènes en rappelant que la banque centrale n'avait pas le droit de financer les Etats et qu'elle ne rouvrirait pas ses guichets aux banques grecques tant qu'Athènes ne se plierait pas aux conditions du plan d'aide, prolongé jusqu'à la fin juin.

"La BCE nous laisse la corde autour du cou", a réagi Alexis Tsipras dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, dont celui-ci a publié des extraits vendredi.   Suite...