La Bourse de Paris-Les valeurs à la clôture jeudi

jeudi 5 mars 2015 18h24
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 5 mars (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la
Bourse de Paris, qui a clôturé en nette hausse comme les autres
places européennes, soutenues par les annonces de la Banque
centrale européenne qui a donné des précisions sur le programme
de rachats d'actifs qu'elle lancera lundi prochain et a relevé
ses prévisions de croissance pour la zone euro. 
    L'indice CAC 40 a fini sur un gain de 0,94% à
4.963,51 points, après avoir touché en séance un nouveau plus
haut de l'année à 4.974,64 points qui le hisse vers ses plus
hauts de mai 2008:
        
   * AIRBUS GROUP, plus forte hausse du CAC 40, s'est
adjugé 4,76% à 59,21 euros, après un nouveau plus haut
historique à 59,50 euros, porté par le recul de l'euro qui a
touché des plus bas de 11 ans et demi contre le dollar (autour
de 1,1005 dollar vers 18h ). De même, SAFRAN a
pris 2,98% à 65,67 euros, après un plus haut en séance depuis
mai 2000 à 65,75 euros. 
    AIRBUS ET SAFRAN profitent aussi depuis une semaine de
l'optimisme des analystes après les résultats et les prévisions
annoncés par les deux groupes la semaine dernière. En outre,
Airbus a reçu en janvier et février 37 commandes brutes et livré
82 appareils, dont deux très gros porteurs A380. 
    
    * ESSILOR a gagné 2,35% à 106,8 euros, la valeur
qui bénéficie de la hausse du dollar contre l'euro, bénéficiant
toujours d'une configuration graphique haussière, qui s'est
accélérée après l'ouverture d'un gap haussier à 96,3 euros le 19
février, date à laquelle le titre a dépassé sa moyenne mobile à
20 jours.
        
    * CARREFOUR a pris 2,38% à 30,365 euros après des
résultats annuels en forte hausse pour la deuxième année
consécutive, qui ont confirmé le redressement opérationnel
entamé sous la houlette de son PDG Georges Plassat.
 
        
    * En revanche, GEMALTO a abandonné 2,58% à 70,34
euros, plus forte baisse du SBF 120, après ses
résultats 2014, les investisseurs se montrant déçus par la
croissance de l'activité réalisée au second semestre et estimant
que, sans accélération de la croissance, les objectifs
pourraient être difficiles à atteindre. 
    
    * EDF, deuxième plus forte des rares baisses du CAC
40, a perdu 2,43% à 23,085 euros au lendemain d'un recul de
2,79%, sur fond de craintes d'un rapprochement avec AREVA
 (inchangé à 9,3 euros), qui contraindrait
l'électricien à renflouer en partie son fournisseur dont la
perte nette a atteint 4,8 milliards d'euros en 2014.
 
    
    * ARKEMA a fait un bond de 6,18% à 69,9 euros, plus
forte hausse du SBF 120, le groupe de chimie ayant
publié des résultats annuels en baisse moins forte que prévu  et
comptant tirer parti cette année de ses récentes acquisitions.
 
    
    * NUMERICABLE-SFR a progressé de 4,34% à 58,92
euros. L'opérateur, en perte nette l'an dernier sous le coup des
charges financières liées à sa dette, s'est dite confiante dans
sa capacité à atteindre son objectif de synergies à moyen terme.
 
    
    * INNATE PHARMA a grimpé de 4% à 10,4 euros, les
investisseurs se montrant optimistes pour l'avenir de la société
biopharmaceutique française, qui bénéficie d'un accord avec le
géant américain Bristol-Myers Squibb. 
 

 (Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)