Wall Street poursuit sa consolidation en ouverture

mercredi 4 mars 2015 15h42
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur 

    NEW YORK, 4 mars (Reuters) - Wall Street poursuit sa
consolidation dans les premiers échanges mercredi après
l'annonce d'un rapport ADP inférieur aux attentes et avant la
publication d'indicateurs sur l'activité dans le secteur des
services.
     L'indice Dow Jones perd 0,69% à 18.078,31 points
dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500,
plus large, recule de 0,65% à 2.094 points et le Nasdaq
Composite cède 0,67% à 4.946,7 points.
     Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 212.000 emplois en
février, selon l'enquête mensuelle du cabinet spécialisé ADP
publiée mercredi, alors que les économistes interrogés par
Reuters prévoyaient en moyenne 220.000 créations de postes.
    Le chiffre de janvier a cependant été révisé en hausse à
250.000 au lieu de 213.000 annoncé initialement. 
    L'enquête ADP, publiée à deux jours des chiffres officiels
de l'emploi, est toujours suivie de près par les investisseurs.
    Ces derniers attendent également l'indice PMI Markit
définitif du secteur des services à 14h45 GMT, puis à 15h00
l'indice ISM concurrent, prévu à 56,5 contre 56,7 en janvier.
    "On constate à des degrés divers une amélioration du marché
du travail, du secteur manufacturier, du marché immobilier, de
la confiance. Mais au-delà des annonces d'aujourd'hui, c'est
surtout les chiffres de l'emploi de vendredi qui compteront",
note Terry Sandven, stratège chez US Bank Wealth Management.
    "Après le bon parcours réalisé en février, on est dans un
marché qui reprend son souffle en attendant d'y voir plus
clair".
    Avant de fléchir légèrement mardi, le Dow Jones et le S&P
avaient atteint lundi de nouveaux records et le Nasdaq avait
fini à plus de 5.000 points pour la première fois depuis 15 ans.
    Sur le front des valeurs, Alcoa trébuche de 4,18% en
réaction à un abaissement de recommandation, BofA Merrill Lynch
étant passé d'"achat" à "neutre" sur le producteur d'aluminium.
    La chaîne de prêt-à-porter Abercrombie & Fitch chute
de 8,75% à 21,89 dollars après l'annonce d'un bénéfice en baisse
d'un tiers sur son quatrième trimestre clos le 31 janvier.
    Honeywell cède 0,99% de à 103,01 dollars après avoir
confirmé ses prévisions de résultats pour le trimestre et 
l'ensemble de l'exercice.

 (Chuck Mikolajczak, Véronique Tison et Juliette Rouillon pour
le service français)