La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mercredi (clôture)

mercredi 4 mars 2015 18h26
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 4 mars (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la
Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse de 0,99% à 4.917,35
points, tirée par les valeurs automobiles et bancaires à la
veille de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE:
    
    * Le secteur AUTOMOBILE européen a gagné 1,79%,
signant la meilleure performance des indices sectoriels
européens, après l'annonce par l'Organisation internationale des
constructeurs automobiles d'une croissance d'environ 3% du
marché en 2015, comme en 2014, tirée par la Chine et certains
pays européens comme l'Espagne. 
    RENAULT s'est adjugé 2,23% à 84,94 euros, plus
forte hausse du CAC 40. PSA s'est octroyé 3,97% à
15,175 euros.
    VALEO a pris 2,19% à 132,70 euros et FAURECIA
 1,76% à 40,715 euros, les deux valeurs profitant
également d'une note de Goldman Sachs dans laquelle le broker a
relevé sa recommandation de "vendre" à "neutre" pour Valeo et de
"neutre" à "achat" pour Faurecia.    
    
    * Le secteur BANCAIRE a progressé de 1,21% avec
Standard Chartered (+5,11%), qui a exclu de procéder à
une augmentation de capital en dépit d'une chute de 25% de son
bénéfice imposable l'an passé. 
    BNP PARIBAS a fini en hausse de 1,98% à 51,92
euros, CREDIT AGRICOLE de 1,59% à 12,785 euros et
SOCIETE GENERALE de 1,12% à 41,005 euros.
        
    * AIRBUS GROUP a grimpé de 2,02% à 56,52 euros,
tirant profit de la baisse de l'euro sous 1,11 dollar (à
1,1066 dollar vers 18h).    

    * En revanche, EDF (-2,79% à 23,66 euros) a accusé
la plus forte baisse du CAC 40 sur fond de craintes d'un
rapprochement avec AREVA (-1,25% à 9,30 euros), qui
contraindrait l'électricien à renflouer en partie son
fournisseur dont la perte nette a atteint 4,8 milliards d'euros
en 2014. 
    
    * GENFIT a signé la meilleure performance du SBF
120 en s'adjugeant 7,18% à 63,44 euros. La valeur
biopharmaceutique a eu des discussions préliminaires avec des
acquéreurs potentiels, selon l'agence Bloomberg. 
    
    * EULER HERMES a pris 3,42% à 99,96 euros, la
valeur testant à nouveau une résistance technique autour de 100
euros après avoir comblé un gap ouvert mardi entre 97,87 et
97,93 euros.
    
    * CGG (-4,38% à 6,18 euros) a enregistré la plus
forte baisse du SBF 120, et TECHNIP a perdu 1,0% à
58,41 euros dans le sillage des cours du pétrole, le baril de
Brent reculant de 2,1%.
    
    * NEXITY a lâché 1,25% à 37,135 euros, les
investisseurs prenant leurs bénéfices après un bond du titre
d'environ 20% depuis le début de l'année.
    
    * DEVOTEAM (+16,04% à 20,55 euros) a signé la plus
forte hausse de l'indice CAC Mid&Small après avoir
annoncé un chiffre d'affaires 2014 de 442,8 millions d'euros
(dont 121,6 millions au quatrième trimestre), supérieur aux
objectifs que s'était fixés le groupe. (Le communiqué: bit.ly/1AWF7ZS)
    
    * STALLERGENES (-7,06% à 54 euros) a accusé sa
plus forte baisse en une séance depuis plus de six ans, les
doutes du marché sur le projet de fusion du spécialiste français
des allergènes avec l'américain Greer éclipsant la qualité des
résultats 2014 publiés par le groupe français. 

 (Raphaël Bloch, Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs,
édité par Dominique Rodriguez)