BOURSE-Teleperformance recule, potentiel limité estime HSBC

mardi 3 mars 2015 11h24
 

PARIS, 3 mars (Reuters) - L'action Teleperformance accuse mardi matin la plus forte baisse de l'indice SBF 120 à la Bourse de Paris, suite à une note de HSBC dans laquelle le broker a abaissé son conseil de "surpondérer" à "neutre" sur le spécialiste des centres d'appels en soulignant son niveau de valorisation.

A 11h10, le titre recule de 3,26% à 66,56 euros, contre un gain de 0,33% au même instant pour le SBF 120.

"La forte dynamique pourrait conduire à plus de bonnes surprises en terme de croissance du chiffre d'affaires. Mais nous pensons que le plus gros a déjà été réalisé en terme d'expansion des ratios de valorisation", commente dans sa note HSBC.

Le broker salue la capacité du groupe à remporter des contrats à travers le monde mais juge limitée la création de valeur de l'action et observe le niveau d'endettement du groupe.

Selon des données Thomson Reuters, l'action Teleperformance se négocie 17,7 fois son bénéfice attendu pour les douze prochains mois (PE), contre, en moyenne, un PE de 14,3 pour le secteur des fournitures et services commerciaux.

Teleperformance a publié mercredi une croissance de 9,9% en données comparables de son chiffre d'affaires, à 2,76 milliards d'euros, soutenue par son activité dans la zone anglophone & Asie-Pacifique (+12,5%), et une marge d'Ebita courant de 9,7%, contre 9,3% en 2013.

La croissance du groupe a toutefois ralenti lors des trois derniers mois de 2014, à +6,5%, contre +12,8% au troisième trimestre, freinée par l'activité en Europe continentale, Moyen-Orient et Afrique (+0,4% contre +13,7% au troisième trimestre).

L'endettement net s'élève à 423 millions d'euros à fin 2014. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)