23 mars 2015 / 14:33 / il y a 2 ans

USA/Immobilier-Léger rebond des reventes de logements en février

WASHINGTON/NEW YORK, 23 mars (Reuters) - Les principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois:

* LES REVENTES DE LOGEMENTS EN LÉGÈRE HAUSSE EN FÉVRIER

23 mars - Les reventes de logements ont rebondi moins que prévu en février aux Etats-Unis en raison d'une poursuite de la pénurie de biens mis sur le marché, laissant présager un printemps difficile pour le secteur immobilier.

Les reventes de logements ont augmenté de 1,2% en février au rythme annualisé de 4,88 millions d'unités, montrent les chiffres publiés lundi par la NAR, la principale fédération d'agents immobiliers du pays.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un rebond à 4,90 millions d'unités.

Le chiffre de janvier (-4,9%) est resté inchangé à 4,82 millions d'unités.

Les reventes de logements ont été freinées le mois dernier par un hiver rigoureux, notamment dans le nord-est des Etats-Unis. Elles ont aussi pâti du manque de logements disponibles, ce qui limite le choix des acquéreurs potentiels et contribue à maintenir les prix à des niveaux élevés, écartant du marché certains primo-accédants.

Tableau de la statistique:

* CHUTE DES MISES EN CHANTIER EN FÉVRIER

17 mars - Les mises en chantier ont chuté à leur plus bas niveau en un an en février, probablement en raison de conditions météorologiques, marquant un coup d'arrêt dans la reprise du marché du logement.

En corrigées des variations saisonnières (CVS), les mises en chantier de logements neufs ont reculé de 17% par rapport à janvier, à un rythme annuel de 897.000 unités, leur niveau le plus bas depuis janvier 2014, selon les statistiques publiées mardi par le département du Commerce.

Les mises en chantier de janvier ont été révisées à la hausse à un rythme de 1,08 million d'unités par rapport au chiffre de 1,07 million annoncé précédemment.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur 1,05 million d'unités en février.

La neige et le froid ont affecté une grande partie du pays au cours de la deuxième quinzaine de février. Le mauvais temps, qui a pesé sur les ventes au détail en février, est susceptible de peser sur la croissance du premier trimestre.

Par rapport à la même période de l'an dernier, les mises en chantier ont diminué de 3,3% au mois de février.

Mais le recul des mises en chantier est susceptible d'être de courte durée, grâce à l'amélioration du marché du travail qui devrait soutenir les salaires et pousser les jeunes à quitter leurs parents pour s'installer dans leurs propres logements.

Les délivrances de permis de construire ont augmenté de 3,0% en février au rythme annuel de 1,09 million d'unités, le niveau le plus élevé depuis octobre dernier. Elles sont au-dessus du seuil du million depuis juillet.

Tableau de la statistique

Les indicateurs américains en temps réel

* TASSEMENT DU SENTIMENT DES PROMOTEURS EN MARS-NAHB

16 mars - Le sentiment des promoteurs immobiliers s'est tassé en mars pour le troisième mois consécutif, mais une majorité d'entre eux continue de juger les conditions de marché favorables, a annoncé lundi l'Assocation nationale des constructeurs de maisons (National Association of Home Builders, NAHB).

L'indice NAHB/Wells Fargo ressort à 53 ce mois-ci contre 55 en février alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une amélioration à 56.

Un indice à plus de 50 montre que les promoteurs sont plus nombreux que le contraire à juger que les conditions de marché sont favorables. L'indice NAHB n'est plus passé sous ce seuil depuis juin 2014.

"La baisse de la confiance des promoteurs est largement imputable à des problèmes d'offre (...) En dehors de ces obstacles, nous prévoyons de solides gains du marché cette année, grâce à l'amélioration de l'emploi, aux conditions de crédit favorables et à la demande sous-jacente", a déclaré David Crowe, chef économiste de la NAHB.

* BAISSE DES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN JANVIER

2 mars - Les dépenses de construction ont fléchi de manière inattendue en janvier sous la coup de la baisse conjuguée des dépenses privées et publiques, montrent les données publiées lundi par le département du Commerce.

Sur le premier mois de l'année, elles ont reculé de 1,1% en taux annualisé à 971,4 millions de dollars, alors que les économistes prévoyaient en moyenne une progression de 0,3%.

Par rapport à janvier 2014, elles sont en hausse de 1,8%.

En décembre, les dépenses de construction avaient progressé de 0,4% au montant annualisé à 982,1 milliards de dollars.

Les indicateurs américains en temps réel

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below