** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 2 mars 2015 08h06
 

PARIS/LONDRES, 2 mars (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues
sans grand changement lundi à l'ouverture avant une série d'indicateurs
économiques attendus dans la journée et après la baisse de taux annoncée samedi
en Chine, qui a permis au dollar de toucher un pic de 11 ans.
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien
, et le FTSE à Londres pourraient ouvrir en repli de 0,2% tandis
que le Dax à Francfort est attendue en très légère hausse.
    Les investisseurs européens attendent notamment les résultats définitifs des
enquêtes Markit auprès des directeurs d'achats dans le secteur manufacturier en
Europe et aux Etats-Unis ce lundi, ainsi que l'inflation et le chômage en zone
euro.
    La Bourse de Tokyo a fini sur une progression de 0,15%, au plus haut depuis
avril 2000, la baisse des taux directeurs en Chine ayant ravivé le goût du
risque même si le ralentissement de la croissance industrielle au Japon et le
niveau désormais élevé du marché ont limité les gains. 
    L'indice large MSCI Asie-Pacifique, hors Japon, est
quasiment stable (+0,05%). 
    Aux valeurs en Asie, Samsung Electronics gagne près de 5% après
avoir dévoilé dimanche ses derniers smartphones de la gamme Galaxy S pour tenter
de reprendre à Apple sa place de leader mondial. 
    Wall Street a terminé en baisse vendredi après une série d'indicateurs
économiques mitigés, notamment l'annonce d'un ralentissement plus net que prévu
de la croissance américaine au quatrième trimestre, mais l'indice S&P-500
affiche sa meilleure performance mensuelle depuis octobre 2011. 
      
    Sur le marché des changes, le dollar a atteint son plus haut niveau depuis
septembre 2003 après l'annonce samedi par la Banque centrale de Chine de la
baisse de ses principaux taux directeurs, la deuxième en trois mois, pour
soutenir la croissance et lutter contre le risque de déflation. 
    L'euro recule légèrement face au dollar, autour de 1,1180, en attendant
surtout la réunion jeudi de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait
apporter des prévisions sur le programme de rachats de dette souveraine. 
    Sur le front du pétrole, le Brent recule encore face à l'offre abondante,
mais les pertes ont été limitées après l'indice PMI de HSBC/Markit annonçant une
amélioration de l'activité manufacturière en Chine en février.  
 
    
    VALEURS À SUIVRE:
    * VIVENDI a promis vendredi à ses actionnaires un dividende
généreux et des rachats d'actions après avoir décidé de céder sa part résiduelle
dans NUMERICABLE-SFR, parachevant une cascade de cessions enchaînées
depuis mi-2013.        
    * Le PDG d'ORANGE, Stéphane Richard, fait état, dans le Journal du
Dimanche, de discussions avec les dirigeants de l'opérateur Telecom Italia
 sur un rapprochement entre les deux groupes tout en démentant toute
négociation avancée à ce stade.    
    * NUMERICABLE-SFR a proposé un prix proche de 7,5 milliards
d'euros à BOUYGUES pour lui racheter sa filiale Bouygues Telecom, que
le groupe de BTP a refusé, selon le Journal du Dimanche.     
    * LAFARGE - Le cimentier suisse Holcim envisage
d'accorder une prime exceptionnelle à ses actionnaires afin de remporter leur
adhésion au projet de fusion avec Lafarge, a rapporté dimanche le journal suisse
SonntagsZeitung, citant des sources non-identifiées. 
    * RWE, numéro deux allemand des services aux collectivités, a
annoncé dimanche qu'il bouclerait la cession pour cinq milliards d'euros de sa
filiale d'hydrocarbures DEA au milliardaire russe Mikhail Fridman
lundi malgré une démarche tardive du gouvernement britannique visant à bloquer
une partie de la vente. 
    * Le groupe italien de luxe SALVATORE FERRAGAMO table sur une
croissance de son chiffre d'affaires cette année, le Nouvel An chinois ayant
contribué à une "excellente" performance en février, a déclaré dimanche son
administrateur délégué, Michele Norsa. 
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)