Wall Street hésite à l'ouverture

jeudi 26 février 2015 15h43
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur 

    NEW YORK, 26 février (Reuters) - La Bourse de New York a
ouvert jeudi sur une note hésitante après le record en clôture
du Dow Jones la veille et la publication d'indicateurs
économiques mitigés.  
    L'indice Dow Jones perd 21,93 points, soit 0,12%, à
18.202,64 points. Le Standard & Poor's 500, plus large,
recule de 0,71 point, soit 0,03% à 2.113,15 points tandis que le
Nasdaq Composite prend 2,83 points, soit 0,06%, à
4.969,96 points.
    Sur le plan macroéconomique, les inscriptions hebdomadaires
au chômage aux Etats-Unis ont augmenté lors de la semaine au 21
février, à 313.000 contre 282.000 (chiffre révisé) la semaine
précédente. 
    Les prix à la consommation quand à eux ont subi en janvier
leur plus forte baisse depuis décembre 2008, ce qui pourrait
donner un argument à la Réserve fédérale pour retarder le
relèvement de ses taux d'intérêt. 
    Mais les commandes de biens durables ont rebondi plus
nettement qu'anticipé en janvier après quatre mois consécutifs
de baisse. 
    "Je pense que toutes ces statistiques se neutralisent", 
commente Randy Frederick, directeur du trading et des dérivés
chez Charles Schwab.
    Aux valeurs, Morgan Stanley recule de 0,6%. Le groupe
a annoncé mercredi soir un accord de principe avec le
département de la Justice aux Etats-Unis en application duquel
il versera 2,6 milliards de dollars (2,29 milliards d'euros)
pour éviter des poursuites liées à la vente de produits
financiers adossés à des crédits hypothécaires avant la crise
financière de 2007-2008. 
    Sears Holdings perd 3,24% après ses résultats
trimestriels. 
    UIL Holdings s'envole de 18% après l'annonce de son
rachat par la compagnie espagnole d'électricité Iberdrola
 pour environ trois milliards de dollars. 
    Salesforce bondit de 12%. Le leader mondial de la
gestion en ligne des forces de vente a relevé sa prévision de
chiffre d'affaires annuel. 

 (Chuck Mikolajczak; Claude Chendjou pour le service français,
édité par Marc Angrand)