LEAD 1-Pour Sapin, la France doit être un lien entre Grèce et zone euro

jeudi 26 février 2015 10h11
 

VIENNE, 26 février (Reuters) - La France se considère comme un intermédiaire entre la Grèce et ses partenaires de la zone euro, a déclaré le ministre des Finances Michel Sapin au quotidien autrichien Der Standard.

"Paris veut être le lien entre Athènes et la zone euro. Nous ne pouvons pas agir comme si rien n'avait changé en Grèce lors des dernières élections", a-t-il déclaré dans cet entretien publié jeudi en allemand.

Il a estimé que tous les membres de la zone euro devaient respecter les règles communes et ajouté que les ministres des Finances de la zone euro avaient eu raison de prolonger de quatre mois l'aide à la Grèce afin de donner à Athènes du temps supplémentaire pour élaborer un plan viable.

"Le gouvernement grec et ses partenaires travaillent avec sérieux à trouver un moyen permettant à la Grèce de retrouver une croissance soutenable et de travailler", a dit Michel Sapin.

Alors que la Commission européenne a donné mercredi jusqu'en 2017 à la France pour ramener son déficit public à 3% du produit intérieur brut (PIB), le ministre français a expliqué que Paris se fixait pour objectif le sérieux budgétaire mais pas l'austérité.

"C'est vrai pour l'ensemble de la zone euro: si nous voulons une croissance suffisante et une inflation en ligne avec la définition de la Banque centrale européenne, nous devons mener une politique économique moins restrictive", a-t-il ajouté.

"Nous voulons réduire les déficits budgétaires mais à un rythme adapté à l'objectif de croissance", a-t-il poursuivi. "Le mal absolu, pour la zone euro, serait une croissance trop faible avec une inflation trop basse." (Shadia Nasralla et Michael Shields, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)