Total dément avoir confirmé l'arrêt de tout raffinage à La Mède

mercredi 25 février 2015 19h12
 

PARIS, 25 février (Reuters) - La direction du groupe Total n'a pas confirmé l'arrêt de toutes ses activités de raffinage de produits pétroliers sur son site de La Mède (Bouches-du-Rhône) lors d'une réunion avec les syndicats cette semaine, a déclaré mercredi un porte-parole de la 'major' française.

Des sources syndicales ont dit mardi à Reuters que Total avait l'intention d'arrêter toutes ses activités de raffinage de produits pétroliers à La Mède, près de Marseille.

"Total précise que la direction n'a pas confirmé l'arrêt de toutes ses activités de raffinage sur la plate-forme de La Mède, lors d'une réunion de concertation avec les organisations syndicales ce mardi 24 février", a dit le porte-parole.

La raffinerie de La Mède a une capacité de 153.000 barils par jour. L'essentiel de cette activité est constituée par le raffinage de pétrole brut, mais La Mède raffine aussi d'autres produits dérivés du pétrole.

Le porte-parole de Total a rappelé "qu'une réflexion est en cours sur l'avenir des sites de raffinage français et que le groupe s'est engagé à informer au printemps 2015 les instances représentatives du personnel", répétant aussi que la réorganisation aurait lieu sans fermeture de site ni licenciements.

(Michel Rose, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Marc Joanny)