Enel décide de conserver ses actifs en Roumanie

mercredi 25 février 2015 18h16
 

MILAN, 25 février (Reuters) - La compagnie d'électricité italienne Enel a décidé mercredi d'arrêter le processus de vente de ses actifs de distribution en Roumanie.

Un porte-parole avait déclaré la semaine dernière que ce projet était suspendu et que le conseil d'administration aurait le dernier mot. Réuni mercredi, celui-ci a estimé que la vente n'était plus nécessaire.

Enel, lourdement endetté, avait prévu de céder ses actifs de distribution en Roumanie dans le cadre d'un programme plus large de cession d'actifs qui devait lui rapporter jusqu'à quatre milliards d'euros à la fin 2014, mais la cession en novembre dernier de ses 22% dans la compagnie espagnole Endesa, pour quelque 3,1 milliards d'euros, lui a manifestement suffi pour atteindre ses objectifs.

Le conseil d'administration a confirmé en revanche la poursuite du processus de vente des actifs d'Enel en Slovaquie.

Confirmant une information de la presse slovaque, une source a indiqué à Reuters mercredi que la compagnie d'électricité finlandaise Fortum était intéressée par les 66% d'Enel dans Slovenske Elektrarne.

Slovnaft, filiale du groupe hongrois MOL, et la compagnie nationale hongroise MVM avaient en novembre fait part de leur intérêt commun pour la compagnie slovaque, ainsi que la compagnie d'électricité tchèque CEZ.

Le groupe privé tchèque EPH dit quant à lui suivre le dossier de près.

Les 34% restants de Slovenske Elektrarne sont détenus par l'Etat slovaque. (Stephen Jewkes, Véronique Tison pour le service français)