** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

mercredi 25 février 2015 17h55
 

PARIS/LONDRES, 25 février (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en
légère baisse mercredi à l'exception de Francfort, des prises de profits ayant
pesé sur la tendance et interrompu le mouvement haussier qui a porté mardi
l'indice FTSEurofirst 300 à un nouveau plus haut de sept ans.
    Ce dernier a fini la journée en repli de 0,15% à 1.540,99 points et
l'EuroStoxx 50 a reculé d'autant à 3.541,78. À Paris, le CAC 40
 a cédé 0,09% (4,22 points) à 4.882,22 points. Le Footsie britannique
 a abandonné 0,21% tandis que le Dax allemand gagnait 0,04%. 
    Au moment de la clôture en Europe, les marchés américains étaient
pratiquement inchangés au lendemain de nouveaux records historiques de l'indice
Dow Jones et du Standard & Poor's-500. Le Dow gagnait 0,06% et le
Nasdaq 0,08% tandis que le S&P-500 reculait de 0,03%. 
    Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, a tenu mercredi à la
Chambre des représentants le même discours que mardi au Sénat, expliquant que la
Fed étudierait réunion après réunion l'opportunité d'un relèvement des taux, un
discours bien accueilli par les marchés.
    "Pour que le rally continue, il faut deux choses: la reprise doit être
confirmée par des faits établis, par la consommation et par l'industrie, et
l'espoir que la Fed ne sera pas trop agressive en relevant ses taux, ce qui est
le message que nous avons reçu hier", explique Didier Duret, responsable de la
stratégie d'investissement d'ABN Amro.
    Sur les places européennes, des compartiments qui ont surperformé la
tendance générale ces dernières semaines ont subi des prises de bénéfice, à
l'instar des valeurs automobiles (-1,32%) ou des banques italiennes
 (-2%). 
    Parmi les grands noms de la cote qui ont publié leurs résultats mercredi,
l'assureur français Axa a gagné 2,64% après avoir affiché sa confiance
pour 2015 et annoncé une hausse de son dividende. 
    Le géant danois du transport maritime et du pétrole A.P. Moller-Maersk
 a lui bondi de 9,47% après l'annonce de la prochaine distribution
aux actionnaires de près de six milliards d'euros tirés de la cession de ses
parts dans Danske, la première banque du pays. 
    A la baisse, Vallourec a abandonné 6,65% après l'annonce d'une
perte nette en 2014. 
    Plus globalement, l'optimisme continue de dominer sur les marchés actions à
l'approche de la mise en oeuvre du nouveau plan d'assouplissement quantitatif
("quantitative easing", QE) de la Banque centrale européenne (BCE).
    Du côté des changes, le dollar abandonne 0,25% face à un panier d'autres
devises de référence et 0,2% environ face à l'euro, qui se traite autour
de 1,1360 dollar. 
    Sur le marché obligataire, les emprunts d'Etat européens continuent de
bénéficier du QE de la BCE et de la prolongation de l'aide à la Grèce, même si
le rendement à 10 ans grec est reparti à la hausse.  Le rendement
irlandais est passé pour la première fois sous le seuil de 1%. 
    Le pétrole progresse, à plus de 59,50 dollars pour le Brent après un
indice PMI manufacturier flash chinois meilleur qu'attendu et les propos du
ministre saoudien du Pétrole évoquant une hausse de la demande. 
     Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Blaise Robinson et Francesco Canepa, Marc Angrand pour le service français)