Deux banques grecques vont sortir de l'indice Stoxx 600

mercredi 25 février 2015 12h09
 

PARIS, 25 février (Reuters) - Deux banques grecques, Banque du Pirée et Eurobank, vont sortir de l'indice pan-européen de référence Stoxx 600, a dit son promoteur STOXX, une décision susceptible de réduire fortement la liquidité de leurs actions.

En dépit d'un récent rebond, les cours des actions de ces deux banques accusent une chute d'environ 65% sur un an, reflet des inquiétudes sur la solvabilité de la Grèce et de ses principaux établissements bancaires.

Le retrait de l'indice implique que les actions seront aussi sorties des fonds indiciels cotés et des trackers indiciels qui répliquent le Stoxx 600, entraînant une chute de leur liquidité et des flux d'investissement dont elles bénéficiaient.

Le retrait conduira les fonds indiciels cotés et les fonds répliquant le Stoxx 600 à céder 10,1 millions d'actions Piraeus pour une valeur de 6,2 millions d'euros et 47,5 millions d'actions Eurobank pour une valeur de 7,1 millions d'euros, selon des analystes de Société générale.

L'action Piraeus est en baisse de plus de 7% mercredi matin à la Bourse d'Athènes et celle d'Eurobank abandonne 4%, effaçant une partie des gains engrangés la veille sous l'effet de l'accord trouvé entre Athènes et ses partenaires européens sur la prolongation du programme d'aide financière à la Grèce.

La capitalisation boursière de Piraeus atteint 4,2 milliards d'euros et celle d'Eurobank 2,5 milliards d'euros.

Les deux autres banques grecques, de taille plus importante, Banque nationale de Grèce et Alpha Bank, resteront dans le Stoxx 600.

STOXX, qui utilise des critères comme la capitalisation boursière et le flottant pour sélectionner les valeurs entrant la composition de l'indice, a dit que Rhoen Klinikum, Premier Oil, Ophir Energy, Hunting et Nutreco allaient aussi sortir du Stoxx 600.

En revanche, Faurecia, AMS, WH Smith , Beazley, Duerr, Restaurant Group et Grafton y feront leur entrée.

Ces changements seront effectifs à l'ouverture des marchés, le 23 mars. (Blaise Robinson, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)