La priorité est de restaurer la compétitivité d'Areva-Valls

mercredi 4 mars 2015 16h21
 

PARIS, 4 mars (Reuters) - L'Etat a pour priorité de restaurer la compétitivité d'Areva, a déclaré mercredi le Premier ministre Manuel Valls, mettant en avant la détermination du gouvernement à remettre en ordre de marche la filière nucléaire française.

"Le gouvernement est totalement mobilisé pour Areva (...) Cette filière nucléaire est une filière d'avenir et l'Etat prendra toutes ses responsabilités", a-t-il déclaré devant l'Assemblé nationale, alors que le groupe nucléaire vient de publier une perte de près de cinq milliards d'euros en 2014 .

Evoquant le plan de transformation du groupe nucléaire, Manuel Valls a indiqué que le travail serait "long" et que "tout (serait) mis en oeuvre pour éviter les licenciements".

Il faudra pour cela qu'Areva "pose les bases d'un dialogue social efficace qui permette d'identifier les mesures à mettre en oeuvre dans la concertation avec les salariés et les élus des territoires concernés".

Pour poser les bases de la refondation de la filière, les grands groupes français "doivent abandonner leur querelles passées", a poursuivi le Premier ministre, évoquant la nécessité pour Areva et EDF de travailler ensemble.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron et la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal examineront dans les semaines qui viennent les propositions que lui feront en ce sens les directions générales d'EDF et d'Areva.

Manuel Valls a également évoqué les opportunités pour la filière nucléaire française à l'international, tout particulièrement en Chine, où les "possibilités de coopération dans ce domaine comme dans bien d'autres sont immenses". (Pascale Denis, Emmanuel Jarry, édité par Jean-Michel Bélot)