Eli Lilly subit un revers avec son insuline basale

lundi 23 février 2015 19h19
 

23 février (Reuters) - Eli Lilly a annoncé lundi qu'il reportait d'au moins deux ans sa demande de mise sur le marché de son insuline basale peglispro, concurrente du Lantus de Sanofi, afin d'évaluer ses effets potentiels sur le foie.

Dans un communiqué, le groupe pharmaceutique américain explique qu'il ne déposera pas sa demande aux Etats-Unis et en Europe avant "2016 passé", le temps d'éclaircir des données sur l'évolution du foie de patients en phase d'essais cliniques.

L'action perd 1,33% à Wall Street vers 18h20 GMT.

"Avec cette annonce, la probabilité est désormais élevée que ce programme soit mort, tant du point de vue des autorités réglementaires que du point de vue commercial", juge Tim Anderson analyste de Sanford Bernstein, dans une note de recherche.

Le mois dernier, Lilly avait dit s'attendre à déposer sa demande au premier trimestre 2015 et ajoutait que le nouveau produit viendrait combler un vide important dans son portefeuille d'insulines.

En attendant, le groupe continue de développer une forme moins chère, "biosimilaire" du Lantus qui selon les analystes pourrait générer des ventes annuelles d'un milliard de dollars, à partager avec le partenaire Boehringer Ingelheim.

(Ransdell Pierson, Véronique Tison pour le service français)